Usine de transformation de tomate à Bobo : ‘‘C’est la concrétisation d’une idéologie…’’

Une usine de transformation de tomate poussera de terre à Bobo-Dioulasso, dans le cadre du programme d’entrepreneuriat communautaire. Le Chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré, a procédé à la pose de la première pierre de cette usine le 23 septembre 2023 au quartier Bindougousso de la cité de Sya.

Elle sera bâtie sur une superficie de trois hectares et a un coût prévisionnel d’investissement de cinq milliards de F CFA. L’usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso, dont l’Agence pour la Promotion de l’Entrepreneuriat Communautaire (APEC) effectue la pose de la première pierre, permettra la création d’au moins cent emplois directs et cinq mille emplois indirects. « Ce jour est mémorable », soutient le chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré. Pour lui, c’est la « concrétisation d’une idéologie que nous sommes en train de développer. Feu capitaine Thomas Sankara disait : ‘‘oser inventer l’avenir’’, et nous allons ajouter : par nous et pour nous », précise le capitaine Ibrahim Traoré. Pour cela, il invite donc les Burkinabè de l’intérieur comme de l’extérieur à continuer à souscrire et d’avoir confiance au programme de l’entrepreneuriat communautaire.

Satisfecit des forces vives et de la population des Hauts-Bassins

Prenant la parole au nom des forces vives de la région, Mariama Konaté/Gnanou, gouverneure de la région des Hauts-Bassins, a exprimé sa joie et témoigné sa gratitude aux premières autorités du pays, pour le choix porté sur sa région, afin d’abriter cette cérémonie. Elle dit que le lancement du programme d’entrepreneuriat communautaire a suscité de l’engouement au sein des populations du pays et « celle des Hauts-Bassins ne sont pas en reste »,précise-t-elle. Elle rassure que la présente cérémonie « vient nous réconforter et nous galvaniser davantage dans notre souscription massive au programme d’entrepreneuriat communautaire ». Pour Mariama Konaté/Gnanou, le projet de construction de cette usine de transformation de tomate vient comme une « réponse appropriée à apporter aux problèmes d’écoulement de la tomate et au bradage de celle-ci à des acheteurs extérieurs ».

Le début de la concrétisation d’un programme

La pose de la première pierre de cette usine de transformation de tomate marque le début de la concrétisation de la mise en œuvre du Programme de l’Entrepreneuriat Communautaire, par actionnariat populaire. Il a été lancé le 12 juin dernier par le chef de l’État. Et à ce jour, ce sont plus de 60 000 souscripteurs qui ont été enregistrés pour un montant récolté de plus de 2 milliards 500 millions de FCFA. Notons qu’à termes, ce sont 100 milliards F CFA qui sont attendus pour le financement d’un premier pack de quatre projets. Le programme vise à assurer un développement harmonieux à l’ensemble des couches sociales qui seront au centre du processus de production, de transformation et de commercialisation de produits locaux.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Aymeric KANI

Fermer le menu
Praesent Curabitur libero Donec odio consequat. efficitur. nunc consectetur