Assainissement à Bobo: Evitons de verser les eaux sales dans nos quartiers

A Bobo-Dioulasso, plus précisément à Accart-ville, secteur 10, le constat est que des gens continuent de verser des eaux sales devant leurs portes, dans leur carré ou six mètres. Cela n’a pas commencé aujourd’hui et persiste dans plusieurs secteurs de la ville. De passage dans le quartier, les traces des eaux stagnantes sont visibles à plusieurs endroits, de sorte que certains piétons sont obligés d’effectuer des petits sauts ou des contournements pour ne pas marcher dans ces eaux. Sans oublier les odeurs nauséabondes qu’elles peuvent dégager autour des résidents du quartier. Il est certain qu’un tel environnement entraine des conséquences nuisibles surtout celles liées à la santé humaine. En effet, elles constituent un nid pour les moustiques. Par exemple, ces eaux sales attirent les moustiques qui sont des vecteurs de maladies comme le paludisme et la dengue. Pour faire face à cette situation, les autorités locales ont initié plusieurs opérations d’assainissement dans la ville dont la plus récente est appelée Bobo Saniya cira. C’est dans ce cadre que la commune de Bobo a déjà lancé plusieurs Journées de salubrité dans tous les secteurs de la ville. Au cours de ces journées, des femmes de la brigade verte, des organisations de la société civile, et d’autres citoyens, se sont mobilisés pour mener l’opération de salubrité. L’objectif est de rendre la ville propre pour permettre aux populations de vivre dans un environnement sain. Au regard des actions sur le terrain, il faut reconnaitre que les autorités ont fait beaucoup d’efforts dans ce sens mais la question des eaux stagnantes à l’intérieur de certains quartiers reste encore une véritable préoccupation.
Pour faire face au problème, les autorités compétentes doivent d’abord mettre l’accent sur la sensibilisation des populations. Par exemple, organiser des séances de sensibilisation à travers les médias ou dans les lieux publics. En plus de cela, elles doivent conseiller aux habitants de creuser des fosses dans leur cour pour pouvoir contenir ces eaux usées. Enfin, les autorités doivent déployer régulièrement la police dans les zones concernées pour effectuer des contrôles, afin de dissuader les gens à ne plus verser des eaux sales partout.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
suscipit et, mattis Donec ut ultricies felis