08 mars 2021 : L’inclusion financière par le numérique des femmes au cœur de la célébration

A l’instar des femmes de plusieurs pays du monde, celles du Burkina Faso ont commémoré la 164ème Journée internationale de la femme. La cérémonie officielle a eu lieu au palais des sports de Ouaga 2000, sous le patronage de Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat en présence du chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré.

Marie Laurence Marchal/Ilboudo, ministre en charge de la Femme

«Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives». C’est sous ce thème que les femmes du pays des hommes intègres venues des 45 provinces du pays ont célébré la Journée internationale de la femme (JIF) 2021. Le choix de ce thème selon Laurence Marie Marshall Ilboudo, la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, s’explique par la COVID-19 qui a eu des conséquences négatives sur les activités économiques des femmes. L’objectif est de promouvoir l’utilisation des services financiers numériques. Il s’agit à travers ce thème, de présenter aux femmes les services financiers numériques disponibles ainsi que leurs avantages, de les inciter à les utiliser dans leurs transactions courantes et de leur présenter les possibilités que le E-commerce offre ainsi que ses avantages. A l’occasion de cette célébration, la ministre a fait le bilan des engagements pris par le président du Faso lors du forum national des femmes organisé le 08 mars 202. Il ressort qu’en matière de construction d’infrastructures aux profits des femmes, des maisons des femmes et des centres de promotion féminine ont été identifié pour être réfectionnés, équipées et clôturés. Il est prévu la construction de nouvelles maisons de la femme dans certaines provinces. En plus de cela, des unités de transformation agroalimentaire sont prévues pour être construites dans 30 communes.

Sika Kaboré, patronne de la cérémonie

En matière d’accès aux facteurs de production, le FAARF a été doté d’une enveloppe de 5 milliards de FCFA pour le financement des activités économiques des femmes. Ces actions pour l’amélioration de la condition des femmes burkinabè ont été saluées par la patronne de la cérémonie, Sika Kaboré. Elle a également adressé ses remerciements aux partenaires techniques et financiers pour leur constante disponibilité aux côtés du gouvernement et des autres acteurs  pour faire de la femme burkinabè une véritable actrice de développement. Elle a aussi rendu hommage aux femmes burkinabè qui ont à cœur de changer positivement le pays. Cette cérémonie été également marquée par des décorations. Près d’une quarantaine de médailles ont été décernées à 32 femmes et 07 hommes pour leurs actions en faveur de l’épanouissement des femmes. Ils ont été élevés au rang de chevalier de l’ordre du mérite de la santé et de l’action sociale avec agrafe promotion sociale.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
felis mattis ut Nullam ultricies libero ipsum eget