35ème anniversaire de l’armée de l’air : Immersion au cœur de la force Aérienne de Bobo

Dans le cadre de la célébration du 35ème anniversaire de l’armée de l’air, une immersion a été organisée, le jeudi 1er octobre 2020 avec la presse à la base aérienne 210 de Bobo-Dioulasso. L’initiative a pour but d’éclairer la lanterne des hommes de media sur les missions et les capacités opérationnelles de l’armée de l’air.

Jeudi 1er octobre 2020. Il est 7h 00 et en compagnie d’autres journalistes, nous  sommes sur le site de la base aérienne 210 de Bobo-Dioulasso. Aussitôt arrivés, nous sommes accueillis par le Capitaine Bertrand Dakissaga de la direction de la communication des armées. Après un briefing sur le programme de la journée, nous assistons à la cérémonie de prise d’armes. Une cérémonie militaire qui intervient dans le cadre du 35ème anniversaire de l’armée de l’air. L’évènement est célébré le 1er octobre et cette année. Cette année, il se tient dans un contexte de lutte contre le terrorisme et au lendemain du décès du Général Ali Traoré, ancien Chef d’Etat-major de l’armée de l’air de 1993 à 1999. D’ailleurs, dans l’adresse du Chef d’Etat-major de l’Armée de l’air, lue à cette occasion par le commandant de la Base aérienne de Bobo-Dioulasso, le Lieutenant-colonel  Ibrahim Sakira, un hommage mérité lui a été rendu de même qu’à tous les soldats tombés au champ d’honneur.

Cette cérémonie de prise d’armes vient couronner les activités entrant dans le cadre de cet anniversaire. C’est justement dans le cadre de ces festivités que la presse a été conviée pour cette immersion. Une visite au cœur de l’escadrille de chasse de la force aérienne qui a permis aux hommes de media de connaitre l’historique, les missions et les capacités opérationnelles de l’armée de l’air. C’est un corps qui joue un rôle primordial dans la défense aérienne du territoire et contribue au développement socio-économique. Elle intervient également dans la lutte antiacridienne, a une capacité d’ensemencement des nuages. L’armée de l’air dispose de personnel navigants officiers (pilotes d’avions de chasse, de transport…) et non navigants officiers (mécaniciens, télémécaniciens, renseignements…). On n’y accède par voie de concours uniquement, avec la licence et les BAC scientifiques et techniques. Elle a en perspective le renforcement de ses capacités opérationnelles à travers l’acquisition de nouveaux aéronefs, la création d’infrastructures et d’une école. Le détachement de Bobo-Dioulasso a été créé en juillet 2013. Il participe à des missions de bombardement, d’appui feu, de reconnaissance, de recherche sauvetage et de suivi de convois. La base aérienne 210 a déjà participé à plusieurs opérations anti terroristes, notamment les opérations Doofu, Otapuanu et Comoé. Elle mène régulièrement des opérations dans la zone de Arbinda, Toéni… .

Ousmane TRAORE

Fermer le menu
diam quis Phasellus felis tristique velit, consectetur sit id, Curabitur ante. amet,