Affaire Lycée Ouezzin Coulibaly ‘’ : Je ne lui ai jamais ordonné de verser l’argent dans un compte privé’’

Le proviseur du Lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso et son intendant ont comparu à la barre du pôle économique et financier du tribunal de grande Instance de Bobo-Dioulasso, ce lundi 19 décembre 2022. Poursuivis pour des faits de soustraction, rétention de biens publics, d’enrichissement illicite et de complicité les deux fonctionnaires encourent de lourdes peines.

Si l’intendant du LOC est poursuivi pour des faits de soustraction, de rétention de biens publics et d’enrichissement illicite son proviseur est prévenu pour des faits de complicité. En l’espèce, il était question d’installer au sein de l’établissement une nouvelle plateforme numérique qui permettra aux parents de s’informer régulièrement sur les résultats de leurs enfants. Car l’ancienne plateforme installée depuis 2019 ne répondait plus aux attentes.

En janvier 2021, la décision est prise sous la tutelle du Comité de gestion (COGES) présidé par le proviseur de se tourner vers la plateforme Enersol. Contacté, le promoteur de ladite plateforme donne son avis favorable. Mais en contrepartie l’établissement doit s’acquitter de la somme d’1 million F CFA équivaut aux frais d’installation de la plateforme. Mais pour son usage, il propose un contrat de cinq ans à raison de 3 millions F CFA par an, soit 15 millions F CFA pour la durée du contrat.

En clair, le LOC devrait s’acquitter du montant de 16 millions FCFA pour bénéficier entièrement du service de la plateforme Enersol. Faute d’argent dans la caisse, le COGES demande de ce fait à chaque parent d’élèves de contribuer à hauteur de 4.000 francs CFA. Ces fonds collectés associés à d’autres frais de cotisation (confection de tee-shirts…) vont s’élever à 22.130. 000 F CFA. Une somme qui va être logée au départ dans un compte de l’établissement au trésor public avant d’être retirée par l’intendant sous ordre du proviseur puis reversé ensuite dans un compte d’épargne personnelle. Ces fonds vont produire des intérêts bancaires d’une valeur de 329 097 F CFA au bénéfice de l’intendant courant l’année scolaire 2021- 2022. C’est le 29 septembre 2020 qu’il a pris fonction au sein de l’établissement.

Le tribunal reproche au proviseur d’avoir abusé de sa fonction de chef d’établissement pour signer le chèque qui a permis à l’intendant de retirer les sous au trésor public.

“Si je l’ai fait c’est en tant qu’ordonnateur”

A la barre, tous les deux prévenus ont nié les faits qui leurs sont reprochés. ” Ma fonction consistait au recouvrement des fonds et en même temps à l’élaboration du budget de l’établissement”, a expliqué l’intendant du LOC en réponse aux questions du juge. A la barre le proviseur a reconnu néanmoins avoir signé le chèque qui a permis au décaissement des fonds. Mais s’il l’a fait c’est en tant qu’ordonnateur. « Je ne lui ai jamais ordonné de verser l’argent dans un compte privé”, clame-t-il son innocence.  Sur la question, l’intendant avoue cependant avoir informé son supérieur hiérarchique avant de s’exécuter. Mieux, s’il a gardé les 22.130. 000 F CFA dans son compte c’est pour qu’ils soient en lieu sûr.

Incarcéré depuis le 14 octobre 2022

Le parquet a demandé au tribunal de déclarer l’intendant du LOC coupable des faits de soustraction de biens, de rétention de biens publics et d’enrichissement illicite. Le proviseur coupable d’abus de fonction et de complicité. Au titre des réquisitions, le parquet demande au tribunal de condamner les deux à 60 mois dont 36 mois ferme et 5 millions de F CFA d’amende assortie de sursis.

Le délibéré du dossier est attendu pour le 09 janvier 2023.

Rappelons que cette affaire fait beaucoup de bruit dans la ville de Bobo-Dioulasso depuis 2021. Elle fait suite à une dénonciation du Réseau national de lutte anti-corruption section Haut- Bassins (REN-LAC/ Hauts-Bassins) auprès du parquet de Bobo. Le 14 octobre 2022, un mandat de dépôt a été décerné contre l’intendant mais le proviseur est toujours libre de ses mouvements.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
felis Donec fringilla Praesent commodo Curabitur nec accumsan sed