Année 2020 : Charnière et sans pitié pour les personnalités !

Le monde entier retiendra de l’an 2020, un mauvais souvenir. Tout commence par la propagation de la maladie à Coronavirus. Un mal qui a démontré les limites de la puissance humaine. Les nations qui se disaient puissantes jusqu’à l’apparition de la maladie, ont été durement touchées. On y dénombre des centaines de milliers de morts. Les Etats-Unis d’Amérique, la plus grande puissance mondiale au plan économique et militaire, sont restés impuissants devant le « petit virus » de la maladie à Coronavirus. Beaucoup de leaders religieux (qu’ils soient de l’église ou de la mosquée), ont passé les écritures saintes à la main gauche à cause de la maladie. Depuis son apparition en décembre 2019 du côté de la Chine, à ce jour, ce mal a fait au moins un million 500 milles morts dans le monde. L’Afrique a enregistré moins de morts par rapport aux autres continents. Mais, elle a perdu aussi plusieurs de ses personnalités au cours de 2020 qui se veut vraiment inoubliable !

Si la Covid-19 est moins meurtrière en Afrique, force est de reconnaître que 2020 emporte des personnalités du continent. Plusieurs fils et filles de l’Afrique sont aussi tombés au cours de cette année à cause de la politique. Au titre des personnalités décédées, il y a ce qu’on pourrait qualifier de temps noir pour des anciens chefs d’Etat. Le Mali a perdu respectivement Moussa Traoré, le 15 septembre 2020, Amadou Toumani Touré le 10 novembre 2020. Le Ghana pleure son ancien président, Jerry John Rawlings décédé le 12 novembre 2020. Le Niger vient de perdre le samedi 21 novembre 2020, Mamadou Tandja, ancien président. La Côte-d’Ivoire d’Alassane Dramane Ouattara a perdu le 8 juillet 2020, Amadou Gon Coulibaly Premier ministre en activité. Le Togo de Faure Gnassingbé, vient de perdre Edem Kodjo, un des anciens Premiers ministres de ce pays et émissaire de l’Union africaine (UA). Le Burkina Faso enregistre aussi des personnalités ayant cassé la pipe au cours de cette année. Il y a le colonel Mamadou Djerma, ancien grand chancelier des ordres burkinabè décédé le 12 juin 2020.  Charles Bila Kaboré, un banquier ayant contribué à la construction économique du pays, est décédé le 27 octobre 2020. Les exemples font légion. Nous sommes à un pas de la fin de cette année charnière pour l’humanité. Osons croire qu’elle ira avec tout ce que le monde a vécu comme crise sanitaire et économique. Afin de favoriser un nouveau départ dans la joie et surtout une économie mondiale plus rose.

Souro DAO 

 

Fermer le menu
elit. ipsum Donec quis, adipiscing lectus elit. nec