Approvisionnement en eau potable et à l’assainissement: Le Programme présenté dans dans les Hauts-Bassins

Le Secrétaire général des Hauts-Bassins, Sayouba Sawadogo a procédé, mardi 20 octobre 2020 au Centre Muraz de Bobo-Dioulasso, au lancement  de l’atelier régional sur le Programme approvisionnement en eau potable et d’assainissement (PAEA) dans la région. Cet atelier vise à informer, sensibiliser et solliciter l’accompagnement des partenaires et des acteurs de ladite région afin de faciliter la mise en œuvre du PAEA sur le terrain.

Jean Mathieu Bingbouré, Coordonnateur du Programme approvisionnement en eau potable et assainissement

Le Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement  (PAEA) est un programme du Ministère de l’Eau et de l’assainissement pour opérationnaliser le droit d’accès à l’eau potable et à l’assainissement en milieu urbain et en milieu rural au Burkina Faso. Selon son coordonnateur, Jean Mathieu Bingbouré, « environ 190 milliards FCFA seront injectés dans ce projet afin de réaliser environ 1100 forages, 87 000 branchements en milieu urbain et en milieu rural, 90 Abductions d’eau potable simplifiées (AEPS), 135 000 latrines dans les familles et environ 12 000 cabines de latrines dans les centres secondaires, les centres de santé, les écoles et les lieux publics pour renforcer l’accès à l’assainissement adéquat aux populations dans sa zone d’intervention ». La Banque mondiale soutient la mise en œuvre du Programme dont la spécificité de financement est au résultat. Environ 1 150 000 personnes en matière d’eau potable et 1350 000 personnes en matière d’assainissement, seront impactées par ce programme. Et pour avoir accès à l’eau potable, les populations devront apporter des contributions à  150 000 FCFA et 50 000 FCFA pour le compte de l’association des usagers de l’eau pour la gestion de l’ouvrage. En matière d’assainissement, la contribution des usagers sera la construction de la superstructure.

La Boucle du Mouhoun, les Cascades, les Hauts-Bassins et le Sud-Ouest sont les régions bénéficiaires du volet Eau potable du programme et qui abriteront les ateliers régionaux  d’informations et d’échanges avec les acteurs. Toute chose qui s’inscrit dans la stratégie d’intervention du PAEA pour susciter la réflexion sur une mise en œuvre efficace du Programme.

Les participants à l’atelier régional du PAEA dans les Hauts-Bassins

La mise en œuvre du Programme devrait également permettre de faire une mise à jour des connaissances en ressources en eau  souterraine et de surface, pour une meilleure gestion de la ressource. «Un modèle hydrogéologique de la zone sédimentaire de Bobo-Dioulasso sera fait, pour suivre la gestion de la quantité d’eau importante dont regorge-la zone de l’Ouest. Nous ferons des forages profonds pour savoir l’étendue des eaux souterraines qui sont dans  la zone sédimentaire de l’Ouest dont Bobo fait partie», a expliqué Jean Mathieu Bingbouré.

Le Secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Sayouba Sawadogo, représentant le gouverneur Antoine Atiou, a apprécié l’initiative du programme. « Le problème d’eau et d’assainissement se pose dans la région des Hauts-Bassins. A travers ce programme, nous allons réduire les difficultés d’accès à l’eau potable, les problèmes d’assainissement et d’hygiène», dit-il.

Fatimata BELEM

Fermer le menu
Phasellus nec justo risus. Praesent commodo venenatis, non tristique quis, dolor. massa