Armée nationale : Un nouvel aéronef pour renforcer la surveillance aérienne

L’ambassade de France au Burkina a remis le 12 décembre 2020, un aéronef Tétras à l’armée de l’air du Burkina Faso. Cette dotation vise à renforcer la capacité opérationnelle des Forces de défense et de sécurité dans la lutte contre les terroristes.

C’est un aéronef Tétras 260 que la  France vient de mettre à la disposition du Burkina Faso via son ambassade à Ouagadougou. Un appareil ultra léger motorisé doté d’un moteur de 100 chevaux, d’une envergure de 9,5 m et d’une autonomie de 8 h de vol. Il vient renforcer la capacité opérationnelle de l’armée burkinabè en occurrence l’armée de l’air. Ses missions, la surveillance aérienne du territoire, la recherche et le comptage animalier, le suivi et la protection de convois et la photographie aérienne. Pour l’ambassadeur de France au Burkina qui a remis les clefs de l’aéronef au Chef d’Etat major de l’armée de l’air, ce don symbolise l’excellence de la coopération militaire entre les deux pays et il n’est pas le dernier. « Nous allons remettre un autre appareil dans quelques mois. Des financements européens sont entrain d’être mobilisés pour que 4 Tétras supplémentaires puissent être remis au Burkina d’ici à fin 2021 », a promis Luc Hallade. Selon lui, l’appareil qui vient d’être offert permettra a l’armée burkinabé d’avoir une bonne capacité d’observation dans le cadre de la lutte anti-terroriste. C’est le 8ème aéronef du genre dont bénéficie l’armée nationale de la part de la France dans le cadre de la coopération militaire. Le geste est salué par le Chef du département de la défense nationale représenté à cette occasion par le Colonel major Palenfo Gustave Kounsaouma, Chef d’Etat major de l’armée de l’air. « L’appareil a une fonction multitâche et va contribuer à renforcer la capacité d’observation des FDS dans la sécurisation du territoire », a t- il déclaré. Et d’ajouter que « ce don est la preuve de la vitalité des relations entre les deux pays et constitue un plus pour l’atteinte des objectifs dans la protection des populations et dans la lutte contre les terroristes ». La cérémonie qui a consacré la remise de l’aéronef a été marquée par une visite guidée de l’appareil suivi d’un vol de démonstration. A bord, un pilote de l’armée de l’air burkinabè et une députée de l’Union européenne.

Ousmane TRAORE

 

Fermer le menu
Praesent Praesent justo venenatis, ut ut