Arrondissement 4 de Bobo-Dioulasso : Le maire Bakoné rend compte de sa gestion

Soucieux de rendre compte  des activités menées au cours de l’année à la population, le Conseil de l’arrondissement 4 à organisé une journée de redevabilité. Elle s’est tenue le vendredi 02 octobre 2020 dans les locaux de la mairie au secteur 24 de Bobo-Dioulasso.

Le conseil de l’arrondissement 4

Soutenu par son partenaire l’Association des jeunes opérateurs et commerçants du Burkina (AJCB), le conseil de l’arrondissement 4 de Bobo-Dioulasso, présidé par le maire Bakoné Millogo a tenu une journée de dialogue avec la population, pour faire le bilan de ses activités du 1er Janvier au 30 septembre 2020. Pour la bonne gestion des affaires publiques locales, les autorités locales ont senti la nécessité d’introduire  la transparence et l’efficacité dans la conduite des activités et de rendre compte à la population, par devoir de redevabilité. Le respect du principe de la redevabilité est important, car la population a le droit d’exiger des comptes afin de participer à la prise de décision, et les autorités ont le devoir de le faire. Les grandes lignes de cette rencontre ont été la présentation de l’arrondissement, du conseil d’arrondissement, de la mairie, du budget, les principales réalisations, etc. Installé le 21 juin 2016, le Conseil d’arrondissement 4 compte 36 conseillés dont 3 femmes, répartis dans 6 partis politiques. L’arrondissement a une superficie de 284,417 km2, compte  5 secteurs et 7 villages rattachés, et 129 500 habitants. Les réalisations qui ont été faites durant ces 9 derniers mois sont entre autres, la réhabilitation de salles de classe comme à l’école primaire publique de Ouezzin-ville, l’accompagnement de certaines associations, la mise en terre de 500 plants, des dons de cache-nez et de lave-mains à des associations et lieux de cultes, de vivres aux déplacés internes qui sont dans l’arrondissement. Des études ont aussi été faites, et des projets sont en cours d’exécution pour le développement de l’arrondissement et de la commune, à savoir la réhabilitation du CSPS de Yéguéresso, la construction d’une salle d’hospitalisation au CSPS du secteur 24. Concernant le budget il est à un taux d’exécution de 61,21% pour les 3 dernières années. Durant cette période, beaucoup de difficultés ont été rencontrées comme la pandémie de covid-19. Cela a joué sur la réalisation de certaines activités et projets et les prévisions budgétaires ont connu une baisse cette année.  Après la présentation du bilan, ont suivi les félicitations et interpellations des participants sur les questions de lotissement, de divagation des animaux, également l’interpellation  des conseillers à être plus proches de la population.

 

Alatevi Elise GAGBA

Fermer le menu
ut leo. efficitur. non Donec ut Aenean consectetur ut massa