Artisanat burkinabè : Harouna Kaboré visite les locaux de la CMA-BF

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré a effectué une visite officielle dans les locaux de la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Burkina Faso (CMA-BF), ce lundi 5 octobre 2020 à Ouagadougou. Cette visite rentre dans le cadre de la mise en œuvre des actions de promotion et de développement du secteur artisanal et s’entretenir avec les différents acteurs.

Pour le président de la CMA-BF Jacques Sebgo, depuis sa création en 2007, la CMA-BF répond à une volonté affichée de l’Etat et des acteurs, d’insuffler un dynamisme nouveau à l’artisanat burkinabè avec un corps constitué, habilité à représenter devant les pouvoirs publics les intérêts du secteur de l’artisanat. Il remercie aussi la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), car elle abrite leurs locaux. En effet, lors de cette première visite officielle du ministre dans les locaux de la CMA-BF, son président Jacques Sebgo a souligné les difficultés auxquelles est confrontée son institution. Il s’agit de : « l’insuffisance de la subvention de l’Etat, l’insuffisance du personnel eu égard au volume de travail, l’exiguïté des locaux servant de siège de la CMA-BF, la problématique de l’accès des artisans à la commande publique, la recherche de financement pour la réalisation de projets structurants, la prise en compte de la CMA-BF dans sa spécificité dans les 100 milliards pour la relance économique après COVID-19 ». A l’ensemble de ces préoccupations, Harouna Kaboré déclare avoir pris acte et promet mettre tous les moyens nécessaires pour l’avancée du secteur. Ainsi en termes d’initiatives, le ministre affirme que des actions ont été mises en œuvre parmi lesquels on note, l’adoption de 3 décrets d’application du code de l’artisanat de l’UEMOA pour renforcer le cadre juridique et règlementaire du secteur.  Par ailleurs, il fait état de l’avancée significative dans la construction du Village artisanal de Bobo-Dioulasso (VAB). Quant à celui de Kaya, les premiers artisans sont déjà installés depuis décembre 2019.

Awa Cécile BANGARE (stagiaire)

Fermer le menu
eleifend Aenean odio dapibus Aliquam in eget dolor sed