Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat : La feuille de route 2021 en discussion

Il s’est ouvert à Ouagadougou ce 7 décembre, la 2ème session ordinaire 2020 du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat. Il sera question lors de cette session d’adopter le plan de travail et le plan d’action de l’année 2021. C’était sous la présidence du 1er responsable dudit ministère, Harouna Kaboré.

Harouna Kaboré entend faire des propositions constructives

Selon le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, le gouvernement a adopté l’approche Gestion axée sur les résultats tout en cultivant la planification stratégique et opérationnelle pour plus d’efficience. En effet, pour lui, son ministère s’est approprié cette approche en cohérence avec ses ambitions qui sont «  de faire de la transformation et la consommation des produits locaux le socle du développement endogène du Burkina Faso ». C’est partant de cela que le présent cadre de dialogue se veut être la tribune pour examiner et adopter le Plan d’action propriétaire (PAP) triennal 2021-2023, sa tranche annuelle 2021 ainsi que le Plan de travail annuel (PTA) 2021. Aussi, Harouna Kaboré a-t-il félicité les membres du CASEM pour les nombreux résultats acquis dont certains ont été présentés à travers les exercices de redevabilité. Il les exhorte à plus d’ardeur et d’audace pour faire de leur intervention, un vecteur essentiel du développement économique et social du Burkina Faso. Par ailleurs, pour le ministre Harouna Kaboré, cette 2ème session du CASEM offre l’opportunité de mieux affiner leurs interventions pour les 3 années à venir afin de consolider et d’améliorer durablement la contribution de son département aux objectifs de développement du pays.

Awa Cécile BANGARE (stagiaire)

Fermer le menu
libero velit, nec risus. id, quis