AS Douane-ASEC de Koudougou : Dans l’imbroglio d’un match

En match avancé de la 22ème journée du championnat national de football ligue 1, le leader AS Douane recevait l’ASEC de Koudougou, le vendredi 24 février 2023 au stade Issoufou Joseph Conombo. Un match qui n’est pas arrivé à son terme sanctionné par une victoire des Gabelous face l’incapacité de l’ASEC d’aligner le nombre de joueurs requis sur le terrain. Mais qu’est ce qui s’est passé avec cette équipe de Koudougou.

C’est un scénario qu’on voit rarement sur les terrains de football. Une équipe de première division qui se présente avec 7 joueurs pour démarrer un match. C’est ce qui est arrivé lors de cette rencontre entre l’AS Douane et l’ASEC de Koudougou. L’équipe de Koudougou s’est présentée avec 7 joueurs pour débuter la rencontre. Si le règlement permet à une équipe d’évoluer avec ce minimum de joueurs sur le terrain, le match n’ira pas loin lorsqu’un joueur de cette équipe réduite se blesse et doit laisser ses coéquipiers à 6 sur le terrain. Alors dans ce cas, il faut appliquer le règlement qui ne permet pas à une équipe de football d’évoluer à 6 sur le terrain.  C’est naturellement que l’arbitre de la partie a arrêté le match pour donner la victoire à l’AS Douane. Tout le monde se pose la question de savoir qu’est ce qui s’est passé pour que l’ASEC de Koudougou se trouve avec 7 joueurs pour ce match ?

Chacun tire la couverture sur soi

Selon certains joueurs de ce club, c’est une question d’arriérés de salaires. Ils sont à trois mois sans salaires et ils ont à plusieurs reprises attirer l’attention des dirigeants du club. Mais face à leur obstination, les joueurs ont décidé d’agir par la méthode forte. L’équipe de l’ASEC de Koudougou est composée à majorité de joueurs venant de Bobo et de Ouagadougou en plus de quelques locaux.  Certains racontent avoir laisser leur famille pour venir gagner leur pain à Koudougou. Mais s’il faut accumuler les arriérés de salaire, c’est difficile de pouvoir se concentrer sur un match.  Pour les dirigeants du club, il y a une exagération de la part des joueurs. La direction note qu’un début de solutionnement avait été trouvé, mais les joueurs sont restés inflexibles sur les positions. Dans cet imbroglio, l’ASEC de Koudougou a perdu trois points. Les dirigeants du club gagneraient à s’asseoir avec leurs joueurs pour désamorcer la crise afin qu’elle ne s’accentue pas. Sinon l’ASEC de Koudougou pourrait perdre sa place dans l’élite du football burkinabè.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
felis consequat. Donec quis Praesent risus. ante. tempus mattis