Association autonome des maîtres coranique du Burkina : « Nous voulons prouver que les Garibous ont leur place dans la société », Aboubacar Badini

L’Association autonome des maîtres coraniques du Burkina Faso (AAMCB) a organisé une journée de désherbage dans le cimetière route de Banankélédaga, le jeudi 23 septembre 2021. L’objectif est d’assainir le cimetière, car il appartient à tous.

Comme le commande l’Islam, l’AAMCB veut prouver ici que ceux qu’on appelle communément « les Garibous ont leur place dans la société. C’est pourquoi, l’association a organisé une activité pour rendre propre le cimetière de Banankélédaga. Au constat, l’intérieur du cimetière est touffu d’herbes ». Pour rendre visible le cimetière, Les Garibous, accompagnés de leur maîtres coraniques responsables de l’association, munis de machette, de dabas et de brouettes  procèdent au désherbage. Ils ont débuté les travaux  par la zone1 du cimetière.

Selon Aboubacar Badini, maître coranique au secteur 19 de Bobo-Dioulasso est le président de l’Association des maîtres coraniques du Burkina Faso. «Nous avons choisi le cimetière de Banankélédaga, car à Bobo-Dioulasso actuellement ce cimetière accueille beaucoup de cadavres. C’est pourquoi, nous avons orienté notre activité ici. Nous sommes organisés en association et nous avons obtenu notre récépissé le 04 juillet 2021. Nous comptons initier ces genres d’activités dans les jours à venir.

En plus, nous lançons un appel à tous les citoyens burkinabè d’entreprendre ces genres d’initiatives, car il ne faut pas tout attendre du gouvernement. Nous devons être tous mobilisés pour bâtir ensemble notre pays », a-t-il dit.  «Le cimetière est un espace qui appartient à tout le monde.  Donc nous pensons que cette activité va servir de leçon pour d’autres associations », a conclu le président de l’AAMCB.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
Donec velit, Sed dolor. mattis lectus quis, ut ut vel,