Au nom d’un magistrat, il prétend vendre des parcelles

Il collecte des photocopies de pièces d’identité au nom d’un magistrat qui serait avec lui dans un réseau de vente de parcelles. C’est ainsi qu’il (nommons-le Monsieur G) a réussi à tromper la vigilance d’un acquéreur et lui a extorqué plus de cinq millions de FCFA. Mais il semble qu’il n’est pas le seul. Ayant attendu en vain, celui qui devait bénéficier de deux parcelles a fini par chercher à connaître le magistrat en question. Il se rendra jusqu’au palais de justice où il rencontrera effectivement le magistrat. Ils auront eu l’occasion, par la suite, de se rencontrer au moins deux fois. Mais le magistrat qui semble connaître très bien l’intermédiaire vendeur de parcelles ne reconnaît pas les faits. Qu’à cela ne tienne ! Mais pourquoi ne fait-il rien pour laver son honneur sali ? Car pour le client floué, le magistrat devait (si réellement il n’est pas impliqué dans cette affaire) saisir la justice car ici, en tant qu’homme de loi, il a en face un escroc qu’il semble protéger ! Aux dernières nouvelles, l’affaire serait devant le juge. Mais connaîtra -t-elle une issue ? A suivre…

Fermer le menu
facilisis sed accumsan consectetur pulvinar at Praesent Lorem ante.