Au palais de justice : Bakoné Millogo reste en prison jusqu’au 23 janvier

Ce lundi 09 janvier 2023, Bakoné Millogo a comparu devant les juges du pôle ECOFI du tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso. Mais le dossier n’a pas été retenu pour être jugé. Il a donc été renvoyé au 23 janvier 2023 à la demande du parquet.

En réalité, Bakoné Millogo était maire de l’arrondissement 4 de Bobo au moment des faits. De ce fait, il avait la qualité d’officier de police judiciaire. Donc le parquet a estimé que sur la base de l’article 523-1 du code de procédure pénale, il faut adresser une requête auprès de la chambre criminelle de la Cour de Cassation qui va designer la juridiction compétente pour juger l’affaire.

Sur ce, l’avocat de la défense a demandé dans un premier temps une liberté d’office et dans un second temps une liberté provisoire pour son client.” Mon client est détenu depuis le 23 décembre 2022. Le délai de deux semaines est largement dépassé. En outre, le prévenu Bakoné est une personnalité publique qui a toute sa famille basée à Bobo. Il n’y a aucun intérêt que mon client puisse se soustraire à la justice”, a plaidé l’avocat.

Le tribunal a rejeté les deux demandes de mise en liberté de l’ex-maire de l’arrondissement 4 de la commune de Bobo.

En rappel, Bakoné Millogo est poursuivi pour des faits présumés de corruption et acceptation de cadeaux indus liés à une affaire de parcelles.

B.A.D

 

Fermer le menu
tempus Sed ultricies risus. luctus ut venenatis