Au palais de justice de Bobo : Elle détourne une mineure et se retrouve en prison

Une femme du nom de O.D, employée de commerce, est condamnée à 3 ans de prison ferme et une amende de 1.000.000 F CFA avec sursis pour des faits de détournement de mineure dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Les faits se déroulent en novembre 2018 au secteur 24 de Bobo-Dioulasso. En effet, il se trouve que la fille est sous l’autorité de son oncle (le petit frère de son vrai père), car le père biologique ne jouit pas de toutes ses facultés mentales. Maintenant, dame O.D et la fillette se sont connues grâce à la relation de couple entre son oncle et dame O.D puisqu’ils vivaient tous dans la même cour.

Malheureusement, ils se sont séparés par la suite. C’est ainsi qu’un jour, O.D trouve la fille à l’école et propose de l’amener chez elle. Chose que la fillette accepte et la suit. Après quelques jours, dame O.D propose la fille à une autre dame pour exécuter des travaux ménagers. En contrepartie des travaux de la fillette, dame O.D percevait la somme de 3.000 F CFA comme salaire mensuel. Et ce contrat a duré 5 mois. Depuis nombre 2018, l’oncle de la fille était à sa recherche. Suite aux enquêtes de la police, la fillette a été finalement retrouvée en juin 2021 chez une autre dame qui  à son tour, indique que c’est dame O.D qui lui a donné la fillette afin de l’employer dans son restaurant.

Au regard des faits, une poursuite a été engagée par le parquet de Bobo-Dioulasso contre dame O.D. C’est ainsi qu’à la date du 20 septembre 2021, le dossier est ouvert devant le tribunal correctionnel. A la barre, la prévenue reconnait les faits qui lui sont reprochés. Avant de faire ses réquisitions, le parquet a qualifié ces faits de détournement et traite de mineure conformément à l’article 511 du code pénal burkinabè. En réquisition, le parquet demande au tribunal de maintenir la prévenue dans les liens de la prévention en la condamnant à 5 ans de prison ferme et une amende de 1.000.000 F CFA avec sursis. En délibéré, le tribunal déclare O.D coupable des faits de détournement et traite de mineure. En répression, la condamne à une peine d’emprisonnement de 5 ans dont 3 ans ferme plus l’amende de 1.000.000 F CFA assortie de sursis.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
leo dolor. id ut Praesent velit, dictum ipsum Donec