Au palais de justice de Bobo : Le cultivateur, les bœufs et la prison

Un cultivateur du nom de I.T domicilié à Dèrè, village rattaché à la commune de Bobo, a été condamné le 25 octobre dernier par le tribunal correctionnel de Bobo. Il écope d’une peine d’emprisonnement d’un an de prison et une amende de 500.000 F CFA le tout ferme pour avoir soustrait 3 bœufs. Quant à la victime, elle n’a rien réclamé au titre des dommages et intérêts, car il a pu rentrer en possession de ses bœufs.

Les faits se sont déroulés durant le mois de septembre 2021. En effet, I.T de passage à Kouka, trouve 3 bœufs dans la brousse. C’est ainsi qu’il s’est considéré comme le véritable propriétaire des animaux et les a conduits de Kouka jusqu’à Dèrè où il est domicilié.  Par la suite, il a utilisé les bœufs qu’il a soustraits pour les travaux champêtres notamment pour le labour de son champ. Alors qu’il se trouve que les bœufs appartiennent à L.G.

Après avoir constaté l’absence des bœufs, il dépose une plainte à la police.Une enquête menée par les éléments du commissariat de police de Dô, a permis d’appréhender I.T qui était en possession des bœufs.  Lorsque  I.T a été conduit devant le parquet pour être entendu, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Pour la suite de la procédure, le parquet a décerné un mandat de dépôt contre le prévenu I.T. Finalement, dans la matinée du lundi 25 octobre dernier, le dossier arrive sur la table du tribunal. A la barre, le prévenu a encore reconnu les faits.

Le Ministère public a qualifié ces faits de vol conformément à l’article 611-1 du code pénal burkinabè. A ce titre, demande au tribunal de maintenir I.T dans les liens de la prévention en le condamnant à une peine d’emprisonnement de 2 ans et une amende de 500.000 F CFA le tout ferme. Le tribunal a déclaré I.T coupable des faits de vol. En répression, le condamne à un an de prison et à l’amende de 500.000 F CFA, le tout ferme.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
facilisis eget felis nec efficitur. dictum