Belleville, secteur 29 de Bobo : Des parcelles vides, nids d’insécurité pour les résidants

A l’image d’autres quartiers lotis de Bobo-Dioulasso, Belleville regorge un nombre important de parcelles non mises en valeur, comme tout nouveau quartier loti. En effet, le nombre remarquable de parcelles vides constituent un facteur d’insécurité pour les riverains.

Les parcelles vides et même certains espaces verts servent de terrains d’exploitation agricole pour bon nombre de personnes. Des champs de maïs et d’arachide jonchent le quartier par endroit (parcelles vides et espaces verts). Si aux yeux de certaines personnes, qui ignorent ou méconnaissent les textes, ces petites productions permettent d’assouvir les désirs de consommer certains produits frais tels que le maïs et l’arachide, pour d’autres ces pratiques constituent des sources d’angoisses (sécuritaires et sanitaires).
Danger

Les parcelles vides occupées par les cultures de maïs et d’arachides sont sources de nombreux problèmes pour les riverains. Ces milieux constituent des endroits de refuge pour les petits brigands qui ne manquent pas de dérober des objets tels que des téléphones portables et bien d’autres, puis s’y retirent. Nous ne sommes pas également sans savoir que les herbes (plantes de maïs et arachides) sont des nids de développement des moustiques, principale cause du paludisme. De ce fait, la santé et la sécurité des résidants sont constamment mises en péril.
Appel aux autorités

Face à cette situation, les riverains victimes lancent un appel aux autorités de prendre des mesures appropriées pour stopper ces pratiques. Des sensibilisations peuvent être menées du côté des résidants afin qu’ils prennent conscience des faits et se résolvent à se conformer aux textes. Il est également du devoir des autorités de sommer les propriétaires des parcelles datant des années de les mettre en valeur. La sécurité et la santé sont des denrées rares. Faisons de sorte à ne pas les dilapider par négligence !

Mahamadi OUEDRAOGO /Stagiaire

Fermer le menu
neque. Nullam ut dapibus Praesent ut