Bétails volés à Gassan par des terroristes : Voici comment ils ont été retrouvés à Bobo-Dioulasso

Gassan, commune rurale de la province du Nayala, région de la Boucle du Mouhoun comme plusieurs autres communes rurales du Burkina Faso, subit des exactions d’hommes armés qui tuent populations civiles et militaires, et volent le bétail. Ainsi, du bétail volé à Gassan par les terroristes a été retrouvé à Bobo-Dioulasso, précisément à l’abattoir frigorifique. Les faits !

Le soleil est au zénith ce jour vendredi 24 février 2023 et nous fendons la pénombre pour nous retrouver à l’abattoir frigorifique de Bobo-Dioulasso où nous avons rendez-vous avec celui que nous nommons Amidou, nom d’emprunt par mesure de sécurité. Amidou, comme plusieurs autres propriétaires de bétail de Gassan s’est vu voler ses animaux (précisément des bœufs) lors du passage des hommes armés dans son village. Le jour des faits restera mémorable dans sa vie et de plusieurs habitants de Gassan. « Les jours qu’ils sont venus (les terroristes) c’était vraiment triste. Ils sont partis avec une cinquantaine de bœufs qui appartiennent à notre famille. Certains bœufs même étaient attachés et ils se sont donnés le temps de les détacher et les emporter. Plusieurs autres familles aussi ont été victimes de vol de bétail par les terroristes ces jours-là », nous relate-t-il.

A la question de savoir si ce jour, ils ne s’en sont pas pris à la population civile, notre interlocuteur s’écria « ehhhhhhhh ». « Dans notre quartier seulement, ils ont fait cinq morts. Parmi les victimes, il y a un cousin (l’enfant du petit-frère de ma mère) et un ami qui ont été tués ce jour ». Après ce drame, Amidou, travaillant dans une localité située à une cinquantaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso, se rend dans la localité pour ses activités. C’est étant sur le site de ses activités qu’il sera contacté par une connaissance venue à l’abattoir frigorifique de Bobo-Dioulasso pour vendre son bétail. Ce dernier affirme à Amidou avoir vu des bœufs du même pelage que les siens, volés par les terroristes récemment à Gassam. « C’est suite à cet appel que je me suis rendu précipitamment à Bobo-Dioulasso et j’ai retrouvé cinq de mes bœufs à l’abattoir frigorifique. J’ai dit immédiatement que ces cinq bœufs sont pour moi. Au même titre que moi, plusieurs autres personnes ont retrouvé leurs bœufs à l’abattoir ici »,nous confie-t-il. Toujours selon lui, c’est à la suite de cela que l’affaire sera portée devant les services compétents en la matière. Ces derniers ont aussitôt saisi les bœufs et procédé à des interpellations. « Ce que je sais, environ huit personnes ont été interpellées dans cette affaire et les autorités nous ont demandé de rester à l’écoute. Nous sommes donc dans cette attente », affirme Amidou.

En rappel, le 16 février 2023, le drapeau burkinabè a été hissé à Gassan qui était en proie depuis quelques mois à des attaques terroristes à répétition, obligeant les populations à fuir leurs villages. Mais depuis quelques semaines, l’offensive lancée par les forces de défense et de sécurité a permis de neutraliser plusieurs terroristes et détruire des bases dans plusieurs localités de la province du Nayala. Comme quoi, ce sont les complicités internes qui alimentent le terrorisme. Bien dommage !

Aymeric KANI

Fermer le menu
dolor. eget pulvinar dapibus consequat. mi, Lorem adipiscing ante. venenatis