Bobo-Dioulasso : Elle se faisait passer pour une avocate

Une dame “Djata” nom d’emprunt, domiciliée au secteur 23 de Bobo-Dioulasso, a été condamnée à deux ans de prison en première instance. Insatisfaite, elle a demandé une diminution de peine. Le parquet lui a reproché d’avoir utilisé une fausse qualité d’avocat pour escroquer les gens.

Dans les faits, Djata, de nationalité étrangère, mais vit au Burkina Faso depuis quelques années. Elle est venue à Bobo-Dioulasso dans le cadre des études universitaires. En plus de ses études, elle est douée dans les affaires. C’est ainsi qu’elle s’est présentée à des jeunes comme étant une avocate de profession. Elle dit aussi disposer d’une société dénommée Cristal Évent qui pouvait les employer. Ces jeunes l’ayant crue, sont finalement tombés dans le piège. Djata a perçu de leurs mains des sommes en détails jusqu’à 515.000 F CFA. Quelques jours après, les jeunes n’ont pas eu gain de cause, leur argent non plus n’a pas été remboursé. Pour se prévaloir de leurs droits, ils ont porté plainte.

Au tribunal correctionnel, Djata a écopé de deux ans de prison ferme. Elle a fait appel pour demander à la Cour de réduire sa peine. A la barre, le lundi 05 décembre, Djata a regretté les faits devant l’assistance. Elle a même demandé pardon à une trentaine de ses victimes, majoritairement étudiants qui sont venus nombreux pour assister à l’audience.

A l’issue des débats, le parquet général a demandé à la Cour de confirmer la première décision. Le verdict de la Cour sera connu le 09 janvier 2023.

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
massa Sed libero. risus. Donec efficitur. leo.