Bobo-Dioulasso : Le gardien d’une pharmacie tué de sang-froid

Dans la nuit du 26 au 27 octobre 2022, la pharmacie ZOE située à Lafiabougou au secteur 20 de Bobo, a été la cible d’un braquage. Que des dégâts en ce lieu, vol, gardien tué, vitre brisée, barre de fenêtre cassés.

Gardien d’une pharmacie tué de sang-froid, une auxiliaire de vente évanouie. Des agents de la police technique et scientifique par ci, par là. Zone délimitée à l’aide d’un ruban jaune avec les inscriptions : « police technique et scientifique – zone interdite ».  Les riverains ainsi que les passants venaient satisfaire leur curiosité. On se croirait dans un film policier.

Mais détrompez-vous, car on est bel et bien dans la belle cité de Sya, plus précisément à Lafiabougou. Que faisaient les malfrats en ce lieu ? Que voulaient-ils réellement ? Des policiers font leur travail et inspectent minutieusement l’endroit. Presque tous les objets se trouvant sur place ont été passés au crible; surement pour avoir des indices. Pendant ce temps,  le corps sans vie du gardien enveloppé dans une natte git au sol dans un bain de sang à côté de son vélo.

Un homme d’un âge avancé. Selon des riverains, il aurait été poignardé, et selon d’autres ils a été égorgé. D’après Hermann Zagué, le patron de la pharmacie, ces malfaiteurs ont pu soutirer juste des pièces utilisées comme monnaie par les auxiliaires de vente, ne valant même pas 100.000 FCFA. Les braquages des pharmacies à Bobo-Dioulasso sont de plus en plus  recurents.

On se souvient que le 27 mai 2020 la paharmacie de l’Espérance située à Bindougousso a été la cible de braquage. Le vigile avait été retrouvé mort.

Aymeric KANI

Fatimata TRAORE/Stagiaire

Fermer le menu
non eget vulputate, elit. Curabitur mi, felis Praesent Nullam porta.