Bobo-Dioulasso : Sékou Haïdara repose désormais au cimetière municipal

Décédé le 10 décembre dernier à Bobo-Dioulasso, El Hadj Sékou Haïdara a été conduit à sa dernière demeure le dimanche 13 décembre. Famille, alliés, amis du monde des affaires et autorités ont tenu à lui rendre un vibrant et dernier hommage.

 

Né le 15 mars 1953, El Hadj Sékou Haïdara, car c’est de lui qu’il s’agit, n’est plus. Il a tiré sa révérence à l’âge de 67 ans. Homme fort du monde des affaires du pays des hommes intégrés, particulièrement de la belle cité de Sya, l’homme que toute la ville de Bobo-Dioulasso pleure a marqué son époque. C’est sans doute pour cela que autorités administratives, coutumières  et religieuses, militaires et membres du gouvernement ont tenu à lui rendre un vibrant hommage en cette matinée du dimanche 13 décembre avant de l’accompagner à sa dernière demeure. A cet effet, une cérémonie d’adieu a été organisée. Cérémonie au cours de laquelle l’illustre disparu a été élevé au rang de la dignité de l’Ordre de l’Etalon à titre posthume par le ministre en charge du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré.

 

Avant de procéder à la cérémonie de décoration, les personnalités présentes à la cérémonie d’adieu riche en bénédictions et émotions, se sont inclinées sur la dépouille de l’homme que nous pleurons tous aujourd’hui avant de le conduire au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso. Où il repose désormais pour l’éternité. Le maire de la commune a décidé de proposer au Conseil municipal une délibération portant identification et dénomination d’une rue ou d’un espace qui portera désormais son nom.

Aymeric KANI

Fermer le menu
amet, Aenean venenatis, nec mi, quis justo