Boissons alcoolisées : Un cahier de charges pour réglementer le secteur

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré a procédé le mardi 06 Octobre 2020 à Ouagadougou, à l’ouverture de l’atelier de validation du projet de cahier de charges portant réglementation de la production, de l’importation et de la commercialisation des boissons alcoolisées au Burkina Faso.

“Nous allons réussir à sortir notre jeunesse de ce phénomène, si tous les acteurs du domaine s’unissent”

Selon le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, l’alcool entraine aujourd’hui un décès sur vingt dans le monde entier et est devenu la deuxième cause de mortalité évitable dans le monde. A l’instar des pays de la sous- région, le Burkina Faso connait un fort taux de mortalité de sa population jeune lié à la consommation des boissons frelatées, à fort taux d’alcool très souvent de mauvaise qualité. Le ministre a alors déclaré que le pays n’a pas d’autre choix que de combattre ce fléau au risque de perde ses bras valides. En vue de remédier à ce phénomène, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat a mis en place un comité de réflexion afin d’asseoir un cahier de charges portant règlementation de la production, de l’importation et de la commercialisation des boissons alcoolisées au Burkina Faso. Harouna Kaboré a également informé que le communiqué du 06 septembre et l’arrêté interministériel n°20019-0345/MCIA/MATDC du 19 Septembre 2019 portant interdiction de la production, de la commercialisation, de la consommation, de la distribution et de la détention des liqueurs en sachets plastiques, en bouteilles PET de moins de trente centilitres, a motivé son département à prendre une série de mesures pour réguler les activités du secteur des boissons alcoolisées au Burkina Faso. Il appelle ses collaborateurs à plus de collaboration afin de mettre un terme à ce phénomène.

Odom YANOGO/ stagiaire

Fermer le menu
lectus ut consequat. libero. luctus eleifend accumsan elit. diam consectetur efficitur. Praesent