Burkina-Ouganda en quart de finale : Toutes les parties estiment que ce sera un match difficile

À la suite d’une pause de quelques jours, la coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans reprend ses droits avec les quarts de finales. Les Etalons du Burkina Faso qui ont pu franchir l’étape du premier tour en découdront avec les Ougandais ce jeudi 25 février 2021. Les deux parties étaient en conférence de presse d’avant match ce mercredi 24 février 2021 au stade Cheikha Boidiya de Nouakchott.

Oscar Barro lors du point de presse

Burkina Faso –Ouganda, c’est l’affiche du deuxième match des quarts de finales de cette CAN U-20 au stade Cheikha Boidiya de Nouakchott. Deux équipes qui se respectent et qui auront chacune leur chance de se qualifier pour les demi-finales. Oscar Barro le dira en conférence de presse d’avant match « ce match est un autre palier de la compétition ; ça sera un match difficile et compliqué à  la fois. Nous jouons contre une équipe qui a beaucoup de qualité et nous devons jouer très tactique ». C’est la même vision que partage son joueur Ibrahim Bancé présent aussi à cette conférence de presse. Pour lui c’est un match qui va se jouer sur des détails et donc aux Etalons d’être vigilants et d’avoir plus de confiance et de détermination pour gagner. Pour ce qui est de l’infirmerie,  Oscar Barro est très optimiste tout comme le corps médical des Etalons car tous les joueurs sont aptes. Il faut simplement être patient, avoir de la justesse et être combatif pour aller chercher la victoire. Pour ce match le coach des Etalons Oscar Barro le confirmera, « les deux équipes partent à chance égale mais la différence  va se faire sur le mental et la lucidité devant les buts. Il faut que les Etalons juniors puissent mettre au fond des filets les occasions qu’ils auront ».  Parlant de l’adversaire l’Ouganda, Oscar Barro note : « ils ont un jeu beaucoup plus cohérent dans son organisation comme la Tunisie. C’est une équipe qui est au dessus de ceux que nous avons déjà rencontré ». Le coach Ougandais Morwey Byekwaso à son tour ne manquera pas de donner son analyse du jeu des Burkinabé.  « Le Burkina Faso joue un football typiquement français comme le Cameroun. Et nous avons déjà joué  contre le Cameroun », dira- t-il. Lors des phases de groupe l’Ouganda a passé par tous les états avant de se qualifier. Deux victoires contre la Mozambique 2 buts à 0, et contre la Mauritanie 2 buts à 1, et une défaite contre le Cameroun 1 but à 0. En trois matchs, l’Ouganda a encaissé  seulement deux buts et marqué 4. Ils ont donc une défense aussi solide que celle des Etalons juniors qui n’ont encaissé qu’un seul but en trois matchs contre 4 buts marqués. Ce sont deux bonnes défenses qui vont s’affronter ce jeudi. Il faudra de l’adresse, aux attaquants des Etalons, pour faire trembler les filets Ougandais afin de qualifier le Burkina Faso à sa deuxième demi-finale après 2003.

Firmin OUATTARA

Envoyé spécial à Nouakchott  

Fermer le menu
eget adipiscing felis dictum Curabitur nunc eleifend commodo dolor. id at diam