Campagne cotonnière 2023-2024 : « Nous allons maximiser le rendement pour faire face aux prix des engrais »

La campagne cotonnière 2023-2024 s’est installée depuis le début du mois de juin 2023. Les prix des engrais et d’achat du coton graine sont également connus. Malgré le coût élevé des engrais, les cotonculteurs demeurent résilients et sont au four et au moulin pour maximiser les rendements. C’est ce que nous avons constaté ce mercredi 5 juillet 2023 à Dankari, dans la région cotonnière de Houndé.

Les prix élevés des engrais n’ont émoussé ni l’engagement ni la détermination des producteurs de coton, à l’image de Kakuy Wanko. Producteur de coton à Dankari, localité située dans la région cotonnière de Houndé, précisément la zone « Houndé Ouest » dans la province du Tuy. C’est dans le champ de coton, d’une superficie de 45 hectares, de ce producteur modèle qu’une délégation de la Société des fibres textiles (SOFITEX) conduite par Sié Ousmane, Directeur de la région cotonnière de Houndé, s’est rendue ce 5 juillet 2023.

Sur place, des plants de coton à perte de vue, des travailleurs à la tâche. Pendant que d’autres, principalement des femmes, procédaient à l’épandage de l’engrais NPK, trois pairs de bœufs attelés sarclaient afin de refermer les engrais épandus. « Le début de cette campagne n’a pas été facile. Nous avons commencé les semis le 1er juin et compte tenu de l’irrégularité des pluies, nous avons fini le 17 juin. Nous avons pris connaissance des prix des engrais et ce n’est vraiment pas facile. Mais, cela ne doit pas nous décourager, car nous allons nous appliquer pour avoir de bons rendements, au moins 1,5 tonne à l’hectare », nous a confié Kakuy Wanko.

Toujours selon lui, « si un producteur se met au sérieux pour bien travailler et fait un bon rendement, il peut bien se tirer d’affaires ».A noter que dans le champ de ce dernier, au stade actuel, le traitement a déjà commencé sur une partie, sur l’autre c’est l’application de l’engrais NPK. Une partie (les derniers semis) est dans l’attente du démariage pour l’application prochaine de l’engrais NPK.

« Les producteurs sont engagés et motivés »

Ousmane Sié, Directeur de la région cotonnière de Houndé garde espoir pour ce qui est de l’atteinte des objectifs fixés depuis le début de la campagne 2023-2024. « Malgré les difficultés, nos producteurs sont dans la dynamique de la réalisation de leur plan de campagne. Pour la Direction régionale de Houndé, nous avons prévus plus de 140 000 hectares au début de la campagne et nous espérons avoir ses résultats car nous avons en face de nous des producteurs déterminés, dynamiques et engagés. Sans les difficultés pluviométriques, on aurait fini avec les semis présentement. Le plus important est l’engagement des producteurs malgré l’annonce des prix des engrais », a laissé entendre Ousmane Sié.


Les prix des intrants et d’achat du coton graine

Pour cette campagne cotonnière 2023-2024 les prix sont fixés comme suit : 26 168 FCFA au prix comptant et 28 000 FCFA à crédit pour ce qui est de l’engrais composé NPKSB (sac de 50 kg) ; 29 907 FCFA au comptant et 32 000 FCFA à crédit pour l’engrais azoté Urée (46% N). Pour ce qui est du traitement à l’hectare, le prix de l’insecticide est à 5 607 FCFA au comptant et 6 000 FCFA à crédit.

Par rapport au prix d’achat plancher du coton graine, le premier choix est à 325 FCFA /kg et 300 FCFA/kg pour le 2e choix. Pour ce qui est du coton bio, le kilogramme est à 375 FCFA.


Aymeric KANI

Fermer le menu
luctus ultricies ante. quis, pulvinar elit. velit, neque. et, libero