CEPE 2020 dans les Hauts-Bassins : Lancement des épreuves à Sarfalao « «A » de Bobo

Les autorités régionales des Hauts Bassins et municipales de Bobo-Dioulasso ont procédé hier, mardi 14 juillet 2020, au lancement des épreuves du CEPE, à l’école Sarfalao «A» dans l’arrondissement 5. Les épreuves ont débuté cette année par la rédaction sur un métier de choix et le Haut-commissaire du Houet, Lamine Soulama a encouragé les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Moments forts pour ces jeunes candidats à leur premier diplôme d’école. Les candidats du centre de l’école primaire Sarfalao «A» ont eu la surprise d’une visite des autorités ce mardi en attendant les épreuves du CEPE. C’est en effet, c’est dans cette école que le lancement officiel des épreuves du certificat a eu lieu cette année. Dès sept heures, les premiers responsables de la région concernés par l’évènement faisaient leur entrée dans la cour de l’établissement. De classe en classe, les officiels avec à leur tête le Haut-commissaire du Houet accompagné entre autres, du maire de l’arrondissement 5, Christophe Sanou, ont rendu visite aux candidats.

La rédaction porte sur le choix d’un métier d’avenir

Les postulants pour le certificat d’études primaires élémentaires (CEPE) se sont montrés confiants pour affronter les épreuves. À la question de savoir s’ils étaient prêts, tous ont répondu en chœur ”oui!”. C’est dans la classe de Cm1 de cette école que les premières épreuves ont été descellées, l’enveloppe ouverte devant tous, contenant le sujet de rédaction. Comme sujet, les candidats sont invités à se prononcer sur un métier d’avenir qu’ils auront choisi. Les autres épreuves suivront en cours de journée et le lendemain (aujourd’hui) pour ce qui est des épreuves écrites. Pour le Haut-commissaire du Houet, Lamine Soulama, le déroulement de ces épreuves est un soulagement, car rien ne présageait de la tenue effective des examens à cause de la pandémie du coronavirus et du contexte d’insécurité. Raison pour laquelle le Directeur général de l’éducation primaire, préscolaire et non-formelle Yacouba Sanogo a exprimé des mots de reconnaissance à l’endroit de tous ceux qui y ont contribué, des élèves aux autorités, en passant par les enseignants. Sans oublier de rendre grâce au Tout-puissant qui a rendu cela possible. Les résultats sont attendus dans un délai de deux semaines.

Sibiri SANOU

Fermer le menu
felis sit ipsum consequat. diam ut sed