Chapeau de Saponé : Harouna Kaboré et Karim Sango dévoilent le label

Le samedi 04 juillet 2020 à la mairie de Saponé, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré et celui de la Culture, des Arts et du Tourisme, Karim Sango, ont procédé au dévoilement du label du chapeau de Saponé.

Dans le but premier de promouvoir et de valoriser les produits du terroir burkinabè, le gouvernement, à travers le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat a entrepris des mesures, afin de protéger les produits du terroir dont le chapeau de Saponé, contre la contrefaçon et la fraude.

A cet effet, selon le ministre Harouna Kaboré, «le chapeau de Saponé doit être identifiable et reconnaissable facilement. Cela doit se faire par un élément graphique de nature à permettre sa reconnaissance sur le marché national et international par tout consommateur. Cet élément graphique devra en outre contribuer à la valorisation du chapeau et permettre aux consommateurs de l’identifier conformément aux prescriptions du cahier de charges et du règlement d’usage du label, tout en limitant les risques de confusion, de copie ou de reproduction illicite». Il ressort de ses propos que le chapeau de Saponé est un objet d’art qui, au-delà de son origine, est devenu un symbole de la culture burkinabè, un instrument de fierté nationale pour chaque Burkinabè, surtout dans ses accoutrements traditionnels, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Il est aujourd’hui un accessoire de mode symbolisant l’élégance, la probité et la sagesse. «Labelliser le chapeau de Saponé permettra sans nul doute d’améliorer les revenus des acteurs de la chaîne de fabrication réunis en coopérative et majoritairement constituée de femmes et de jeunes», a indiqué le ministre du Commerce. Heureux de voir les habitants de la commune de Saponé faire briller son savoir faire dans le domaine de la paille, Karim Sango et Harouna Kaboré ont décidé d’offrir 1.000.000 FCFA aux acteurs de la chaîne de fabrication du chapeau de Saponé, afin de renforcer la capacité productive de la coopérative. Après le dévoilement du label, les officiels ont visité l’exposition de produits locaux de la localité. Pour Harouna Kaboré, après le Faso Dan Fani et le chapeau de Saponé, les prochains produits inscrits sur la liste de labellisation sont les cuirs et peaux de Kaya et le beurre de karité.

Chrystelle MANKOUDOUGOU (Stagiaire)

Fermer le menu
pulvinar eleifend libero. risus diam felis consectetur justo at amet,