Cités du 11-Décembre à Banfora : Les populations de Bounouna montent au créneau

Dans la matinée du vendredi 4 septembre 2020, les populations affectées par les infrastructures du 11-Décembre ont sommé les différentes entreprises d’arrêter les travaux. La cause, « nous n’avons pas été recasés », selon le porte-voix des habitants de Bounouna. Pour eux, ils sont des propriétaires terriens et ils ont droit à des parcelles. « On a donné la terre, mais le maire ne veut pas tenir parole ? C’est la terre de nos aïeux. Le maire avait dit qu’il va nous donner des parcelles. Chaque fois on, part rencontrer le maire, mais rien ne bouge. Il faut qu’on soit recasé », selon le vieux Soma.

Le maire de la ville de Banfora, Aboubakar Héma, a accordé une audience aux habitants. Le maire dit être prêt à emprunter la voie du dialogue. « Le recasement c’est un long processus et depuis un certain temps, nous travaillons pour pouvoir les recaser. Les travaux continuent sur les chantiers, celui qui s’amuse sera  maté par la sécurité », dit le maire Héma, qui rassure les habitants que tout sera fait dans l’ordre dans les plus brefs délais.

Besseri Frédéric OUATTARA /Banfora 

 

Fermer le menu
venenatis Nullam in venenatis, commodo diam ut tristique ultricies libero consequat. adipiscing