Conseil économique et social : Validation du rapport public 2020

Ouagadougou abrite, du 24 au 28 Août 2020, la session spéciale de validation du Rapport public 2020. L’ouverture a été présidée par le Dr Moïse Napon, président du Conseil économique et social (CES).

Dr Moïse Napon, président du CES

C’est sous le thème : «Mécanisme de prévention du blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en zone UEMOA : cas du Burkina Faso » que c’est ouverte la session spéciale de validation du rapport public 2020. Cette session a pour objectif principal d’identifier et d’analyser les mécanismes de prévention pour lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au Burkina Faso et dans l’espace UEMOA. Dans la zone UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine), les pays les plus touchés par le terrorisme sont le Mali, le Niger et le Burkina Faso (avec plus d’un million de déplacés internes). Durant ces 5 jours de session, il sera question pour les participants de suivre les communications de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF), de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (APBEF), du Barreau de l’Ordre des avocats du Burkina Faso ainsi que de l’UEMOA. Vu l’importance de cette session spéciale, le président du Conseil économique et social, Moïse Napon a invité les participants à mettre en commun leurs analyses sur la thématique dans un esprit d’ouverture, de critique constructive, de tolérance, de respect et de solidarité. « Le comité scientifique espère que le programme qui sera examiné, permettra de tenir une session dans les conditions optimales d’un travail de qualité et que les résultats seront atteints », a noté Pr Idrissa Mohammed Ouédraogo, président du Comité scientifique de l’Observatoire économique et social.

Awa Cécile BANGARE (stagiaire)

Fermer le menu
in Sed eget id dictum amet, leo. sit dolor. elit.