Covid-19 : Réponse de jeunes dans les 36 villages rattachés à Sya

Le Collectif des associations et mouvements de jeunesse du Houet (CAMJH)  à un projet de réponse au Covid-19. Son lancement a eu lieu ce mercredi 28 octobre à Bobo-Dioulasso. Il a obtenu le financement du PNUD et l’appui d’autres partenaires.

L’assistance de structures diverses qui ont pris part à la cérémonie de lancement

” Sensibilisation,  communication et formation à la résilience des populations des 36 villages rattachés à la commune de Bobo-Dioulasso”. C’est sous ce thème qu’à été lancé le projet du Collectif des associations et mouvements de jeunesse du Houet (CAMJH) ce mercredi 28 octobre.  Dans ce cadre, le CAMJH entend mener des actions de sensibilisation en milieu rural, de formation d’agents de santé communautaire et de formation de femmes en entrepreneuriat. Les agents communautaires seront formés et dotés d’outils de travail,  les leaders des groupements de femmes,  les associations membres du CAMJH et les groupements éducatifs des associations de jeunesse. D’un coût de 28 millions FCFA, le projet est financé par le PNUD à hauteur de 26 millions FCFA. Le reste (environ 2 millions) est la contribution du CAMJH. La commune de Bobo y contribue également à travers ses services,  ainsi que les ministères en charge de la jeunesse et de la santé.

Outre le bureau du CAMJH, le pilotage du projet est également fait par un organe de contrôle extérieur qui en assure la coordination. Le représentant le PNUD à cette cérémonie de lancement a félicité le CAMJH pour son initiative et d’être parmi les trois structures sélectionnées parmi 200 postulants. Il a insisté sur l’intérêt mis par le PNUD sur l’effectivité des réalisations.

Sibiri SANOU

Fermer le menu
id mi, Nullam elementum leo. odio quis facilisis