Culture sénoufo : 72 heures pour valoriser le balafon

Le 24 juin 2021, dans l’enceinte du musée communal Sogossira Sanou de Bobo-Dioulasso, a eu lieu la cérémonie de lancement des activités promotionnelles du balafon sénoufo. Elle était placée sous le patronage du ministère en charge de la culture.

Le balafon de façon générale, est un instrument musical beaucoup prisé pendant plusieurs rites et danses coutumiers en Afrique. Les mariages, les baptêmes, les travaux champêtres et les décès, sont des moments où plusieurs communautés utilisent le balafon.

En pays sénoufo, le balafon est l’instrument qui est au début et à la fin des grandes cérémonies. Afin de contribuer à pérenniser les valeurs intrinsèques du balafon sénoufo, le ministère de la Culture des Arts et du Tourisme à travers la Direction générale du patrimoine culturel, a organisé du 24 au 26 juin 2021 à Bobo-Dioulasso, des journées promotionnelles autour de cet instrument.

Comme activités, il y a eu une conférence publique sur le balafon sénoufo et ses valeurs intrinsèques, un atelier de formation en percussion et en danse, une exposition…

La cérémonie de lancement des activités a été une occasion de présenter le résultat de l’atelier de formation dont de jeunes écoliers ont bénéficié. Après 5 jours de formation, des enfants savent bien jouer et danser au balafon sénoufo. Ils ont aussi reçu des B.A.BA dans la fabrication du balafon.

Valentin Kambiré, représentant la ministre de la Culture à la cérémonie, a félicité les enfants pour l’intérêt accordé au balafon, toute chose qui leur a facilité de vite apprendre à le jouer. Il a aussi salué tous les formateurs et encadreurs qui ont permis d’atteindre le résultat apprécié de tous. Prononçant le discours de lancement, le représentant de la ministre a rappelé l’importance du balafon dans les mœurs africaines de façon générale et en pays sénoufo particulièrement.

Les journées promotionnelles selon Valentin Kambiré, sont une belle opportunité pour contribuer à sauvegarder le plus longtemps possible le balafon.  Il clôt son intervention en informant son auditoire de ce que le balafon sénoufo est inscrit depuis 2012 sur la liste indicative du patrimoine immatérielle de l’UNESCO. La visite d’une exposition du balafon sénoufo a mis fin à la cérémonie de lancement des 72 heures de promotion du balafon sénoufo.

Souro DAO

Fermer le menu
adipiscing leo. Nullam in ut pulvinar suscipit dictum