Déplacés internes : 400 millions de FCFA pour soutenir les déplacés internes

L’OCADES CARITAS Burkina a lancé un projet  pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au profit  des personnes déplacées internes et hôtes les plus vulnérables. D’un coût de 400 millions de FCFA, ce projet dénommé EA 14/2020 touchera environ 2000 personnes pendant 06 mois. Le lancement est intervenu le 19 septembre dernier à Dédougou.

Remise symbolique des vivres au représentants des bénéficiaires

«Permettre aux personnes déplacées internes et leurs familles hôtes d’avoir trois repas par jour durant la période de soudure », c’est l’objectif du projet EA 14/2020 lancé par l’OCADES CARITAS Burkina. Ce projet est une réponse d’urgence pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au profit  des personnes déplacées internes et hôtes les plus vulnérables dans les diocèses de Kaya, Fada N’Gourma, Nouna et de Dédougou. D’un coût de 400 millions de nos francs, il va durer 6 mois et touchera environ 2000 personnes. Dénommé  EA-Soudure cet appel d’urgence vient en aide en aux populations qui vivent dans des situations précaires dues à l’insécurité alimentaire que traverse notre pays, ou à des phénomènes de marginalisation liées à un handicap quelconque. Les données du cadre harmonisé de mars 2020 informent que plus de 2,1 millions de Burkinabè ont besoin d’assistance alimentaire immédiate (Phase 3 à 5) pendant la période allant de juin à août 2020.

Selon le Secrétaire général Constantin Séré, l’OCADES va poursuivre cette présence aux côtés de l’Etat

Pour réussir la mise en œuvre de ce projet, une sélection sur le terrain pour atteindre les personnes vulnérables sera faite suivant des critères, selon Constantin Séré, Secrétaire général de l’OCADES. Toujours selon lui, l’intervention de l’OCADES en faveur des personnes déplacées internes ne s’arrêtera pas. « L’OCADES va poursuivre cette présence aux côtés de l’Etat à travers d’autre initiatives dans les mois à venir tout en comptant sur nos partenaires techniques et financiers pour continuer à nous accompagner  pour pouvoir avoir d’autres projet a implanter au profit des personnes déplacées », a-t-il estimé.

« C’est un exemple de cette solidarité qui nous rassemble ce matin ici », dira Mgr Prosper Bonaventure Ki, évêque de Dédougou. Pour lui,  face à toutes ces  situations que connait le pays (terrorisme, insécurité alimentaire, COVID-19) nous avons besoin d’être solidaires. « Il nous faut laisser parler les cœurs », a-t-il dit. Il a, au nom de toute la Conférence épiscopale Burkina-Niger, élevé la voix pour exprimer ses  sentiments de reconnaissance et de gratitude à tous les Organismes d’Eglises sœurs à savoir, Caritas Internationalis avec tous ses membres qui ont décidé de les  accompagner dans la mise en œuvre de cette solidarité. La mise en œuvre de ce projet sera pilotée par l’organe de leur  pastorale sociale, l’OCADES-Caritas Burkina.

La Secrétaire générale de région, Salimata Dabal représentant le gouverneur de la Boucle du Mouhoun, a remercié tout particulièrement l’Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso, pour son engagement en faveur du développement humain intégral, et sa volonté de soutenir les franges les plus démunies de la population, notamment à travers le réseau OCADES Caritas Burkina.

Dans son message, le gouverneur sollicite l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre et le suivi du présent projet, à accompagner et à faciliter les actions de l’OCADES Caritas Burkina sur le terrain. Il a invité également les représentants des  bénéficiaires à plus de responsabilités et à une gestion rationnelle de tout ce qu’ils  recevront dans le cadre de ce projet.

Pour  Djigba Amadou, bénéficiaire, ce geste lui sera utile et sa famille dans le sens que  ça vient amoindrir leurs charges en matière d’achat de vivres. « Nous remercions les donateurs », a-t-il dit.

Le lancement de ce  projet intervient après le lancement du projet EA19-19 le 19 Décembre à Nouna dans la Kossi et qui s’élevait à 770 000 millions de francs CFA. De décembre à ce jour, c’est plus d’un milliard d’investissement au profit des personnes déplacées internes de la part de l’OCADES Caritas Burkina.

Arnaud Lassina LOUGUE

Correspondant

Fermer le menu
risus. venenatis, ipsum Nullam velit, Aenean