Edwige Bienvenue Ilboudo : “Quand les challenges se présentent, il faut tenir bon …”

Elle est jeune, belle et dynamique. Elle, c’est Edwige Bienvenue Ilboudo. Mariée et mère de 2 magnifiques enfants et résidant au USA. Elle essaie d’entreprendre dans son pays. Elle a créé son entreprise dénommée “CHIC BABY “ spécialisée dans la vente de vêtements et articles de tous genres pour enfants de 0-12ans. Elle nous raconte sa vie entrepreneuriale.

Je préconise fortement aux femmes entrepreneures de la détermination et de la persistance car il y aura des ups and down

 

Edwige Bienvenue Ilboudo est titulaire d’une licence en Allemand et d’un Master en Gestion et Administration Culturelle, obtenus à l’Université de Ouagadougou. Travailleuse sociale, prestataire en santé mentale, la jeune dame est également titulaire d’un master en Social Work obtenu à University of Nebraska at Omaha (l’UNO). Décidée de voler de ses propres ailes, d’accroître  ses ressources et d’impacter de façon positive la vie des personnes démunies, la jeune dame s’est lancée dans l’entreprenariat. C’est ainsi qu’elle a créé en janvier 2020 son entreprise Chic Baby, spécialisée dans la vente de vêtements et articles de tous genres pour enfants de 0-12ans. Une entreprise implantée à Ouagadougou au Burkina Faso. Mais avant l’ouverture physique de sa boutique, Edwige a commencé à envoyer ses articles au pays depuis 2016. Elle justifie le choix du pays des Hommes intègres pour son entreprise du fait qu’elle veut créer de l’emploi pour la jeunesse et contribuer au développement de son pays. A travers l’entreprenariat, la jeune dame veut également augmenter ses sources de revenu et préparer l’avenir de ses enfants. “J’ai réalisé dès mon jeune âge que la vie ne m’a pas fait cadeau (orpheline). Alors, je devais bosser dur pour me frayer un chemin et épargner ma progéniture de la précarité. La population africaine est jeune. Il y a de nombreuses naissances dans les familles. Donc, je me suis dit qu’il y aura continuellement le besoin. De plus j’aime les enfants de cette tranche d’âge. Ça fait plaisir de les voir bien habillés et épanouis”, dira-t-elle. En plus de “BABY CHIC”, Edwige Ilboudo a, à son actif, une organisation à but non lucratif dénommée “Orpan’s Shield » (bouclier des orphelins) basée aux USA, mais qui opérera principalement au Burkina Faso.

Je saisis toute opportunité de vente rentable qui se présente à moi

 

Entre boulot et famille, ce n’est pas une chose aisée pour la jeune entrepreneure qui fait du multitasking. Et c’est là où résident ses préoccupations. Elle confie : “Il me faut gérer plusieurs choses à la fois (boulot, école, stage, vente en ligne, achats et rangements des marchandises à envoyer au pays) et accorder du temps à la famille. Ce n’est pas facile”. Edwige relève d’autres difficultés qui sont, notamment la gestion financière et les délais de livraison. “ Je fais mes livraisons par voie maritime dans un conteneur. N’étant pas sur place,  j’ai reçu des coups dans la gestion financière, mais j’ai appris de mes erreurs et je travaille à mieux faire fonctionner ma boutique. Il y a aussi la difficulté de répondre à temps aux clients en ligne, vu le décalage horaire qu’il y a entre mon lieu de résidence et le Burkina Faso”, explique-t-elle. Malgré ces difficultés, Edwige n’a qu’un slogan : “Quand les challenges se présentent, il faudrait tenir bon et chercher à s’améliorer à travers des formations”.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
nunc accumsan ultricies mattis porta. Sed Donec pulvinar eleifend