Entrepreneuriat culturel et social : HUB Ciné Guimbi lance un cycle de créativité

Le vendredi 18 décembre 2020, a eu lieu le lancement d’un cycle de formation en entrepreneuriat culturel et social. Porté par HUB Ciné Guimbi, le projet a été lancé sous la présidence du ministre de la culture représenté par la directrice régionale de la Culture des Hauts-Bassins et en présence de plusieurs autres autorités locales.

Des acteurs culturels et autorités au lancement du cycle de créativité entrepreneuriale

Lancés en 2018, les travaux de réhabilitation du Ciné Guimbi de Bobo-Dioulasso demeurent inachevés. Toute chose qui préoccupe le monde du cinéma d’ici et d’ailleurs. Recherchant une innovation culturelle et sociale dans le secteur, l’Association de soutien du cinéma au Burkina Faso (ASCBF) en charge du HUB Guimbi se veut une véritable croix pour propulser le secteur. Dénommé cycle de créativité entrepreneuriale, le projet a pour objectif de rencontrer les acteurs sociaux et culturels de Bobo-Dioulasso, de créer une communauté d’entrepreneurs. L’objectif étant de renforcer leurs capacités d’entreprendre au plan culturel et social.

Ce premier cycle sera organisé autour de 4 différents formats et 8 thématiques de la date du lancement à juillet 2021 et débouchera sur une continuité d’activités pour la sensibilisation, la promotion et le renforcement des acteurs du secteur de l’entrepreneuriat culturel et social à Bobo-Dioulasso. Au finish, la création d’un engouement autour du projet de réhabilitation du Ciné Guimbi est portée par les acteurs. C’est d’ailleurs ce qui explique la présence d’une forte délégation des résidents de Kombougou, quartier où est située la salle Ciné Guimbi. Arouna Barro, vice-président du conseil régional des Hauts-Bassins, Alain Sanou, 4ème adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso et des acteurs culturels de la ville ont pris part à la cérémonie pour traduire leur adhésion au projet. Car, pour une capitale culturelle, « les autorités surtout municipales doivent être au cœur du projet », pour emprunter les mots d’Alain Sanou. La Coopération suisse qui appuie pour beaucoup la culture au Burkina Faso, était représentée à la cérémonie par Alexander Widner. Il a félicité les initiateurs du projet et a réaffirmé la disponibilité de la Suisse à accompagner la culture au Faso.

Souro DAO

Fermer le menu
ut commodo justo ut facilisis accumsan id tristique amet, dapibus et, quis