Espace UEMOA : 655 millions pour soutenir les populations rurales

Le 17 mars 2021, la cérémonie de signature de convention pour la mise en œuvre du programme régional d’appui à la décentralisation dans l’espace UEMOA a eu lieu au Conseil régional des Hauts-Bassins. L’objectif est de renforcer la décentralisation dans l’espace UEMOA.

Armand Béoundé, représentant du président du conseil des collectivités territoriales

Le programme d’appui à la décentralisation dans l’espace UEMOA (PRADEU) vise le développement économique local, un levier de promotion de la paix et de l’intégration en plaçant les populations et leurs représentants élus au cœur des enjeux de développement. C’est un projet financé à hauteur de 655.000.000 FCFA soit 524.000.000 FCFA par le Fonds de solidarité pour les projets innovants de la coopération française et 131.000.000 FCFA par l’UEMOA. Il interviendra pour une durée de deux ans dans l’Espace Sikasso-Korhogo-Bobo entre le Burkina, la Côte d’Ivoire et le Mali. Les résultats directs escomptés du projet sont entre autres, la réalisation de 28 forages pour faciliter l’accès à l’eau potable et l’assainissement dans les zones rurales, la création d’emplois pour les jeunes. Selon Siama Bamba, président de l’Union transfrontalière des collectivités territoriales dans l’Espace Sikasso- Korhogo-Bobo-Dioulasso, «  Nous remercions  la France à travers son ambassadeur qui a permis de faire ces réalisations. Au-delà de tout cela, nous avons créé la cohésion sociale au sein de ces populations transfrontalières ».

Luc Hallade, ambassadeur de la France au Burkina, lors de la signature de la convention

Pour Luc Hallade, ambassadeur de la France au Burkina Faso, « la France s’est engagée aux côtés des collectivités territoriales transfrontalières. Nous avons construit une vingtaine de forages entre ces trois pays à savoir, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali. Nous comptons apporter un soutien aux collectivités territoriales pour qu’ils répondent aux besoins des populations ».

Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso et bénéficiaire du programme à travers le village Yéguérosso, est « satisfait de cette convention puisqu’elle permettra de réduire directement les souffrances de nos populations rurales ».

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
sit elit. mi, tempus mattis nunc vel,