Transformation de tomates : Bientôt une usine dans la Passoré

La Société coopérative avec conseil d’administration / Bâtir l’avenir (SCOOP-CA/BA) a procédé le lundi 05 octobre, à la pose de première pierre de l’usine de transformation de tomates (SOFATO), à Pougyango dans le Passoré.

Les autorités posant la première pierre de l’usine

La production maraîchère en termes de tomates au Burkina Faso est estimée à près de 300 000 tonnes par an. Mais, le pays n’écoule que 10% faute de marché et faute d’usine de transformation. C’est pourquoi, la SCOOP-CA/BA a initié le concept de l’ «Actionnariat populaire» qui consiste à mobiliser l’épargne intérieure pour la cause de l’investissement national, pour la mise en œuvre de la construction de l’usine de transformation de la tomate (SOFATO). Selon le Président du conseil d’administration (PCA) de la SCOOP-CA/BA, Aziz Nignan, cette initiale à travers la chaine de transformation, absorbera 300 tonnes de tomates en 8 heures de travail, soit plus de 100 000 tonnes par an. « La SOFATO sera également une aubaine pour la population de la province du Passoré, car elle générera près de 100 emplois directs et 15 000 indirects », a-t-il expliqué. En outre, Abdoulaye Sanfo, représentant le ministre du Commerce, Harouna Kaboré, a traduit son soutien du ministre à la SOFATO et promet de l’accompagner tout au long du processus. « L’installation, le développement et l’exploitation de la SOFATO, bénéficient déjà des avantages du code des investissements. Ces avantages portent sur la fiscalité de porte en phase d’investissement et la fiscalité intérieure pendant la phase d’exploitation», a mentionné Abdoulaye Sanfo. Reconnaissant cela, le maire de Gomponsom, Gilbert Nanéma, n’a pas manqué de manifester sa satisfaction. Il exhorte le gouvernement à développer des initiatives pour la transformation des autres cultures comme l’oignon et la banane. La construction de l’usine sera exécutée en 9 mois sur une superficie d’un hectare et un coût global de 430 millions de FCFA.

Odom YANOGO/stagiaire

Fermer le menu
amet, elit. venenatis, vulputate, sem, consequat. Nullam quis, dolor.