Fait de chez nous : Le paradoxe d’un cœur qui brûle

…Comme d’habitude, dès seize (16) heures David était prêt pour le show. En attendant l’arrivée de son ami Abasse, il fait un tour chez ses camarades Tièba et Kalilou. Les trois parlaient de tout et de rien. Entre temps, un petit interrompt la causerie.

C’est l’envoyé d’Abasse son ami qui l’attendait à la porte. David court rejoindre son ami et les voilà partis. Ce jour, David était invité à une soirée d’arrosage du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) de l’enfant d’un gourou du quartier.

Ce rendez-vous est prévu pour 20 heures. Friand des shows, il n’a pas voulu rater la matinée dansante au bar « Creuset des militants » de Banfora. Pendant que David esquissait des pas aux derniers sons du moment, les préparatifs de la soirée d’arrosage allaient bon train. Lizata, la tante du breveté est des plus heureuses ce jour. Elle est tellement pressée que la soirée débute. C’était une des rares fois pour elle, de pouvoir serrer David dans ses bras.

Il est vingt heures passé. Les invités s’installent progressivement. Lizata n’a que d’yeux pour David. En ne le voyant pas venir, elle fait la navette entre l’intérieur et l’extérieur de la cour où a lieu le bal d’arrosage. Son amour pour David est tellement fort, qu’elle a du mal à le cacher, malgré son rapport avec Ibrahim alias IB. En effet, Lizata est la copine d’IB, un ami inconditionnel de David. Malheureusement, l’amour ressenti par IB vis-à-vis de Lizata n’est pas réciproque. Elle aime plutôt David et non IB. David cependant, ne ressent rien pour elle. «Lizata est la copine d’un ami. Je ne vais en aucun cas trahir cette amitié», se dit toujours David. Malgré l’indifférence de David, Lizata ne démord pas. Elle a toujours gaité une opportunité pour piéger David. «Qui ne tente rien, n’aura rien», dit-on.

C’est pourquoi, Lizata est déterminée à chauffer le cœur de David au cours de la soirée ce jour. Oubliant que sa convoitise de la soirée est l’invité de son copain IB.
IB et David arrivent enfin. Ils sont accueillis par Lizata qui les installe majestueusement sur des chaises spéciales. A peine IB et son ami installés, l’animateur de la soirée balance le morceau «Amour scolaire» du Général Défao. Nous sommes dans les années 90, plus précisément en 1992. David grand danseur, n’a pas pu résister au morceau. Bien fourré dans son pantalon bas-40 en vogue à l’époque, il a fait des jeux de reins bien en phase avec les notes de la musique. Toute la salle l’applaudit instinctivement.

La danse moderne est sa chose. Des élèves des lycées Lompolo Koné et municipal de l’époque ne diront pas le contraire. Car il a monté plusieurs ballets des soirées de clôture de ces établissements à l’époque. David est un garçon d’une beauté rare. D’un teint naturellement bronzé, peu de femmes pouvaient s’empêcher de lui déclarer leur flamme d’amour. La petite démonstration de danse au morceau célèbre de l’époque, a fini de «tuer» Lizata dont le cœur brûle d’amour pour David…
A suivre

Souro DAO/daosouro@yahoo.fr

Fermer le menu
elit. tristique elementum efficitur. ipsum leo dolor. Nullam et, elit.