Farida Rachide Sakandé : «J’invite mes sœurs à se battre pour leur épanouissement»

Aujourd’hui, nous partons à la découverte de l’univers de Farida Rachide Sakandé. Cette jeune créatrice et confectionneuse d’accessoires en pagne et de poufs à travers les pneus recyclés séduit par son dynamisme.

Je ne rencontre pas de difficultés majeures. Vu que j’ai décidé de me battre, je maintiens

S’il y a bien une personne qui s’y connait dans la confection d’accessoires en pagne et de poufs, c’est bien Farida Rachide Sakandé ! Son amour pour cet univers s’est affirmé dès son bas âge! Après ses études classiques en finance comptabilité, elle a décidé de se former afin de se lancer dans le travail manuel. C’est alors qu’elle évolue depuis trois ans dans la confection d’accessoires en pagne et de foulards réservés notamment aux femmes. Sa passion pour ce job lui a valu d’ouvrir son propre atelier en décembre 2019. « M et B », c’est la marque qu’elle a choisi pour ses créations. Ingénieuse et avec le temps, la jeune dame a décidé de diversifier ses prestations. Son indépendance et sa soif de savoir va la pousser à se lancer dans le domaine de la confection de poufs à travers les pneus recyclés. L’élégance de cette femme à faire le travail destiné aux hommes est aussi remarquable, car elle a su libérer son génie créateur dans un domaine où elle n’a pas suivit de formation. Elle confie à cet effet, « je suis du genre à trop manipuler mon téléphone et YouTube m’a vraiment aidé. C’est là-bas que je suis tombé un jour sur une application de fabrication des poufs à travers les pneus recyclés. En regardant plusieurs fois la vidéo, j’ai essayé de reproduire. Quand j’ai finis de les reproduire, j’ai essayé de les publier sur les réseaux sociaux, j’ai vendu beaucoup et ça m’a beaucoup lancé. En fonction de cela, j’ai pu ouvrir ma boutique. Je me suis aussi inspiré du net pour confectionner les foulards et autres. Je dispense d’ailleurs des formations dans ces domaines. Je fais du make-up également.» Elle explique que pour la confection de ces poufs, « on achète les pneus chez les mécaniciens, souvent on nous les donne gratuitement. J’achète ensuite les skis, des chiffons pour venir recouvrir le pneu d’abord avant de le recouvrir avec le ski ; après, je paie les contre-plaqués pour faire les assises. » La jeune dame estime que ce secteur est vraiment porteur et elle encourage ses consœurs à se former dans le domaine, surtout pour la confection des foulards. Partant de ca, elle invite les femmes à entreprendre. « C’est une très belle chose que les femmes se révoltent et décident de se battre elles même pour s’affirmer dans la société, surtout dans le foyer. J’invite mes sœurs à se battre pour leur épanouissement.» dit-elle. Pour l’instant, Farida Rachide Sakandé dispose de son propre atelier de confection. Mais dans sa vie de rêve, elle voudrait poursuivre ses études et agrandir sa boutique, former beaucoup de jeunes filles et essayer de développer le métier au Burkina Faso, certainement ouvrir un centre de formation de ce métier.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
justo pulvinar id, in elementum risus. odio adipiscing vulputate, nunc