FIBO 2021 : Le comité d’organisation à la rencontre des acteurs de Gaoua

Une équipe du comité d’organisation de la 8e édition de la FIBO, est allée à la rencontre des acteurs de la filière agroalimentaire de la ville de Gaoua. Il était question pour le comité d’organisation d’inviter les acteurs de la région à prendre part à cette 8e édition prévue du 19 au 28 Mars 2021.

Photo de famille du comité d’organisation avec les acteurs de Gaoua

Après Banfora et Dédougou, le comité d’organisation de la 8e édition de la  foire international de Bobo est allé à la rencontre des acteurs de la région du sud-ouest. Lors de la rencontre avec les acteurs du monde de la transformation agro-alimentaire de la région du sud-ouest, la mission du comité d’organisation est revenue sur l’historique et les enjeux qui ont prévalu à la création de la FIBO. Après l’historique de la FIBO, le moment est venu pour le comité d’expliquer aux acteurs le thème de cette 8e édition qui est : « politique de la normalisation : vecteur de conquête de marché à l’exportation des produits agro-alimentaires en Afrique ». Pour le comité d’organisation, le présent thème vise à la création d’un cadre de formation et d’apprentissage pour les hommes et femmes du monde de la transformation agroalimentaire. « Une fois la normalisation inclus dans nos transformations locaux, nous pourrions aller facilement à la conquête du marché international »,  déclare Idrissa Coulibaly, membre permanent du comité d’organisation de la FIBO. « Nous  produisons et transformons plusieurs produits agricoles au Burkina Faso. Cependant, pour écouler et vendre ces produits sur la scène internationale, nous devons être en phase avec les normes qui encadrent ce domaine. Ces pourquoi nous avons choisi ce thème cette année pour accompagner les transformateurs à mieux s’imprégner les principes de la normalisation. Une formation sera donnée dans ce sens du 15 au 17 mars 2021.» dira-t-il.

Pour les acteurs de la transformation agro-alimentaire de la région du sud-ouest, le thème de cette 8e édition est en adéquation avec leur réalité car très souvent ils rencontrent des difficultés pour l’écoulement de leurs produits sur le marché international. « Avec la formation de trois jours à laquelle nous sommes conviés sur la thématique de la normalisation, nous pourrions désormais commercialiser facilement hors de nos frontières » déclare Priscille Palenfo, transformatrice de produits locaux.

En rappel, cette édition ce tiendra dans le strict respect des mesures barrières contre la COVID-19.

Aymeric KANI

Fermer le menu
ipsum sed at leo. velit, dolor Sed mattis