Financement des opérateurs culturels majeurs : Satisfecit des organisateurs et participants au séminaire national

Ouvert le lundi 19 octobre 2020, le séminaire national sur le financement des opérateurs culturels majeurs s’est clos le jeudi 22 du mois à Bobo-Dioulasso. Au sortir des quatre jours de travaux, les participants, tout comme les organisateurs du séminaire, repartent satisfaits.

Les participants ont fait des suggestions au ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

En organisant le séminaire national sur le financement des opérateurs culturels majeurs, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme visait l’identification d’une approche pertinente pour un soutien plus efficace et pérenne. Après quatre jours de travaux, des propositions satisfaisantes ont été faites. En tout cas, c’est ce qui ressort de la déclaration des participants. “Nous participants déclarons la nécessité d’institutionnaliser un forum national périodique sur le financement des opérateurs culturels majeurs et émergents, en vue d’une meilleure prise en compte de la problématique du financement des chaînes de valeur à fort potentiel pour la compétitivité des industries culturelles du Burkina Faso…Nous déclarons la nécessité pour l’Etat d’orienter les interventions des partenaires techniques et financiers au profit d’un meilleur soutien des opérateurs culturels majeurs…”, proposent-ils.

La Coopération Suisse, partenaire financier et le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme ont apprécié l’engouement des participants aux travaux. Aussi, décident-ils d’expérimenter les propositions faites, afin de garantir un financement pérenne des opérateurs culturels majeurs. Le conseiller technique du ministre, Kamba Rasmané qui a présidé la clôture du séminaire, a félicité et encouragé les opérateurs culturels majeurs pour leur dévouement malgré les conditions économiques difficiles. « Je salue les opérateurs culturels majeurs pour leur résilience dans un contexte économique difficile, rendant rares les financements. Les propositions faites seront transmises au ministère pour leur faisabilité au profit de la culture…”, rassure le conseiller technique.

Martin Zongo, administrateur du SITO et porte-parole des participants

Jean Pierre Salambéré, représentant la Coopération Suisse, a également noté le satisfecit du bailleur financier. “Le niveau des débats et les résultats auxquels les travaux ont abouti, nous donnent satisfaction. Cela nous motive dans notre démarche de contribution pour le financement des opérateurs culturels majeurs, nécessaires pour l’enracinement des valeurs et savoirs-faires culturels. La Suisse reste disponible pour la capitalisation des acquis”. Au nom des participants, Martin Zongo a remercié le partenaire financier et surtout la disponibilité du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme. Il souhaite que les suggestions faites, puissent retenir l’attention du ministère et le financier, afin qu’elles puissent contribuer à pérenniser le financement des operateurs culturels majeurs. C’est donc sur une note de satisfaction générale que participants et organisateurs du séminaire national sur le financement des opérateurs culturels majeurs ont clos les travaux.

Souro DAO

Fermer le menu
ut Phasellus tristique commodo ipsum dapibus in suscipit at id risus