Fitini show 2023 : Le silure d’or au secteur 25 de Bobo pour la 4e fois consécutive

Les lampions se sont éteints sur la 24e édition de Fitini show, ce 24 septembre 2023 à Bobo-Dioulasso. Ils ont été nombreux, ces enfants, à prendre d’assaut le théâtre de l’amitié pour ne pas se faire conter cette finale nationale.

Après plus de deux mois de compétition, les meilleurs groupes dans les différentes catégories que sont le playback, le slam, le sketch, le défilé miss et le ballet chorégraphique, ont rivalisé de talent pour se hisser à la plus haute marche du podium, à l’occasion de cette finale nationale de Fitini show. A la clé, le prestigieux trophée du ballet chorégraphique, le silure d’or, d’une valeur de 1.500.000 FCFA.

Trois heures environs. C’est le temps qu’il a fallu aux différents compétiteurs pour se mesurer sur la scène du théâtre de l’amitié. A la fin, ce sont les Enfants bénis du secteur 25 de Bobo qui repartent avec le premier prix en ballet chorégraphique, le silure d’or, la somme de 1.500.000FCFA et plusieurs autres lots. Dans cette catégorie, le groupe succède à lui-même pour la quatrième fois consécutive. Selon la présidente de l’association, Aminata Dorothé Zerbo, le secret c’est le travail, la rigueur et l’amour de la culture surtout.

Pari réussi, à entendre les organisateurs. Rien que pour cette finale, ce sont des milliers d’enfants, le temps d’un instant, qui ont chanté et dansé dans la cuvette du théâtre de l’amitié. Pour Moussa Dembélé, président de l’association Déni Dèmè, promoteur de Fitini show, c’est un sentiment de satisfaction qui l’anime, car cette activité est un symbole de résilience.

Fitini show, dit-il, c’est la transmission d’un message de paix, de l’éducation inclusive, de la lutte contre le travail des enfants notamment. L’objectif, est de déporter Fitini show dans toutes les régions du pays. Pour cela, Valentin Kambiré, chargé de mission au ministère en charge de la culture, représentant son ministre de tutelle, patron de la cérémonie, a tenu à féliciter et encourager le comité d’organisation. Même son de cloche pour Bah Siaka Coulibaly, représentant le parrain, Al Hassane Siénou, président de la délégation consulaire des Hauts-Bassins. Il ajoute que quand ce dernier a été touché pour parrainer l’activité, il ne s’est pas fait prier. Notons que cette édition s’est tenue sous le thème : “je ne suis ni employé, ni épouse, oui à l’éducation des enfants.”

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
ultricies Aenean mattis adipiscing ipsum luctus dolor. leo