Hauts-Bassins : Un portail numérique pour la promotion de la culture dans la région

La ministre en charge de la transition digitale, Aminata Zerbo/Sabané, a procédé au lancement officiel du portail culturel de la région des Hauts-Bassins, ce 2 mai 2023. Une cérémonie officielle s’est tenue à cet effet au Conseil régional des Hauts-Bassins. C’était en présence du ministre chargé de la culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, de l’ambassadeur de l’Union Européenne, Wolfram Vetter, et des autorités administratives de la province du Houet et de la région des Hauts-Bassins.

Un portail numérique pour la promotion de la culture et des acteurs du domaine de la région des Hauts-Bassins officiellement lancé ce jour. www.cultures.hautsbassins.bf, c’est le lien pour y accéder. Il existe grâce à un accompagnement de l’Union Européenne et de l’État burkinabè. Plus spécifiquement, c’est « un espace créé pour mettre en lumière les importants savoirs et savoir-faire des acteurs de la culture et du tourisme. Des institutions culturelles privées et publiques aux différentes filières en passant par les événements, espaces et créations artistiques, il ambitionne offrir un panorama complet de la vie culturelle de la région », peut-on lire sur la page d’accueil du portail.

Pour la ministre en charge de la transition digitale, le numérique est un instrument qui permet de booster le développement des secteurs qui l’intègrent dans leur fonctionnement. Elle soutient donc que de cette même manière, « l’intégration du numérique dans le monde culturel à travers déjà ce portail, permettra d’améliorer la promotion, la vulgarisation et la diffusion des œuvres culturelles de la région ». Il existe tout de même un défi. Celui de la connectivité et Aminata Zerbo/Sabané reconnait qu’il est réel. Mais rassure que pas mal de projets sont actuellement en cours pour améliorer cette connectivité. Allant dans ce sens, l’ambassadeur de l’Union Européenne, Wolfram Vetter, rancherie que ce portail offre aux acteurs culturels l’opportunité de faire connaitre leurs talents à travers le monde afin de susciter des collaborations pour une meilleure mise en marché de leurs œuvres.

Il précise que le portail en question est l’un des résultats majeurs du Programme d’appui aux industries créatives et la gouvernance de la culture, lancé en 2019 avec un montant global de 10 millions d’euros. Nous sommes au 21e siècle, à l’ère du numérique, dira David Sanon, conseiller technique en charge de la culture au Conseil régional des Hauts-Bassins. A ce titre, les acteurs culturels de la région ne doivent pas se mettre en marge de cette révolution technologique, car cela réduit leur visibilité.

Il faut préserver nos savoir-faire

Des documents ont été produits avec l’appui financier du Conseil régional des Hauts-Bassins sur des éléments bien précis. Il s’agit de la route des masques, la route du tissu et celui du balafon. Ces documents doivent servir au consultant pour produire des cartes, trois types exactement. Des cartes murales, de poche et des cartes en version numérique qui sera disponible sur le portail. Les visiteurs pourront alors voire où les balafons sont produits dans la région, où les tissus, la teinture et le tissage se font et ils connaitront les villages qui ont des masques, nous confie David Sanon.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Fermer le menu
sed suscipit ipsum ut dictum at et,