Inondations annoncées, à quoi faut-il alors s’attendre ?

Les services de la météorologie ont annoncé de probables inondations en cette saison des pluies. Du coup, les populations dans les villes comme dans les campagnes sont inquiètes. Car, visiblement, elles ne savent pas quoi faire et ce d’autant plus qu’elles ne savent ni le degré des inondations encore moins les zones ou régions qui seront concernées. Du coup, chacun retient son souffle.

Pour sa part, le gouvernement a déjà pris les devants. Dans un premier temps à prévenir sur le risque d’inondations. C’est déjà quelque chose, car il est de son rôle de prévenir les populations de tout risque qui pourrait leur être préjudiciable. Dans un second temps, le gouvernement a instruit tous ces services compétents intervenant en cas d’inondations, à se tenir prêts pour répondre à tout cas. Ça aussi, c’est déjà et même beaucoup de choses. Reste aux populations elles aussi à prendre des dispositions pour éviter au maximum les inondations, même si le plus souvent elles ne relèvent pas de leurs seules responsabilités.

En effet, il est de la responsabilité de l’Etat (à travers tous ses services concernés) d’assurer la sécurité des populations contre d’éventuelles inondations. En ville, cela passe par la viabilisation des zones d’habitations. Malheureusement, de nombreuses zones sont tout simplement loties et ce depuis des décennies, mais ne bénéficient du moindre assainissement. Aussi, au fur et à mesure que les constructions sont faites, les eaux de pluie se fraient elles-mêmes leurs chemins. En outre, certaines infrastructures ne sont pas suffisantes pour drainer les eaux en cas de pluie. Si bien que celles-ci, une fois de plus, se retrouvent là où elles ne sont pas attendues. Créant ainsi des inondations avec toutes les conséquences que cela comporte.

Pour ce qui est de ce qu’on peut reprocher aux populations, c’est sans doute la gestion des ordures ménagères que certaines d’entre elles jettent dans les caniveaux ou dans n’importe quel endroit. Les rendant ainsi plus petits pour conduire les eaux de pluie. En débordant, les eaux se retrouvent là où elles ne devraient se trouver, d’où des inondations.

Dans certaines localités dans les campagnes, c’est généralement les champs qui sont concernés par les inondations. Et ce n’est souvent pas de la faute des producteurs, parce qu’ils sont parfois obligés de descendre jusque dans les bas-fonds ou dans des zones inondables, du fait de la rareté des pluies, pour espérer faire de bonnes récoltes. Alors qu’il suffirait tout simplement que l’eau soit maîtrisée pour que les producteurs puissent produire en tout temps et en tout lieu, sans risques majeurs.

A voir donc de près, tout le monde a sa part de responsabilité dans la survenue des inondations. Autrement, si les efforts sont bien conjugués, on pourrait un jour en venir à bout. Aussi, en attendant, chacun doit jouer sa part de rôle. Car, il est bien incompréhensible que des populations installées depuis des décennies dans des zones inondables, soient chaque année inondées sans qu’aucune solution ne soit trouvée.

Dabaoué Audrianne KANI

Fermer le menu
risus venenatis, sit efficitur. in eleifend venenatis libero justo quis, ut