Justice paix et réconciliation : Les solutions des ahmadis

La Jama’at Islamique Ahmadiyya du Burkina Faso a organisé sa 29ème conférence annuelle dénommée JALSA SALANA du 03 au 05 avril 2021 à Kouba. Elle a été présidée par l”Amir et chef missionnaire, Mahmood Nasir Saqib.

L’amour pour tous, la haine pour personne

« Justice et réconciliation pour la paix : Les solutions de l’islam ». C’est sous ce thème que la communauté Islamique Ahmadiyya du Burkina Faso a organisé sa 29ème conférence annuelle dénommée Jalsa Salana. Selon la communauté, plusieurs raisons expliquent le choix de ce thème d’actualité. C’est pour contribuer à trouver des solutions efficaces et durables de réconciliation nationale, qu’elle a donné les conditions des enseignements islamiques à travers la réflexion sur ce thème.

La communauté à travers cette thématique, s’est s’interrogée sur les caractéristiques de la révélation coranique relatives à la mansuétude et à la magnanimité.

« Selon les enseignements véritables de l’islam, la foi, si elle est vivante, doit impacter tout notre être, toutes les relations que nous avons avec les autres, mais aussi avec soi-même. L’essence des enseignements islamiques est d’avoir l’amour de Dieu à travers son pardon. Et pour le musulman, c’est une guérison intérieure, une grâce que de bénéficier du pardon de Dieu », a relevé les ahamadis. Pour eux, le pardon a deux dimensions : la dimension verticale où Dieu miséricordieux est enclin à absoudre les fautes des hommes et la dimension horizontale où ceux-ci auront à se pardonner mutuellement leurs manquements, s’ils veulent goûter à l’aménité de la réconciliation sincère. L’islam, ont-ils poursuivi, ne fait pas du pardon aux autres un commandement. (…) Dieu encourage les hommes au pardon mutuel, à rivaliser dans les bonnes actions. L’éclat de la convention 2021 a été rehaussé par la présence des représentants du président du Haut conseil du dialogue social et du ministre en charge de la réconciliation nationale. Les dix mille  participants venus des 13 régions du Burkina Faso, ont bénéficié de communications sur des sous-thèmes comme : Tolérance du Prophète (SAW) envers les autres religions ; Concept de Justice en Islam ; Forum sur le thème : ” Justice et Réconciliation : quelles perspectives pour une société plus équitable et équilibrée ?  “. La Communauté Islamique Ahmadiyya a la conviction ferme que l’Islam est le remède pour tous les troubles et maladies dont souffre l’humanité d’aujourd’hui.

Odom YANOGO

Fermer le menu
mi, felis Phasellus vel, id, Aliquam venenatis non sed massa