Le maire Bourahima Sanou à l’école André Malraux : «Je suis là pour vous témoigner notre amitié»

Le mercredi 08 décembre 2021, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou a rendu visite au personnel de l’école française internationale André Malraux. C’était dans la matinée.

C’est en compagnie de son quatrième adjoint chargé de l’éducation, de l’environnement, et de la culture, Alain Sanou et de ses collaborateurs, que le maire Bourahima Sanou a effectué sa visite du jour. A son arrivée, la délégation est accueillie au niveau du portique de l’école française par Alain Bostal, consul de France à Bobo-Dioulasso et Jean Noël Fiard, le directeur de l’école. De l’administration à la maternelle en passant par le primaire et le lycée, le maire Bourahima Sanou a tenu à adresser des mots d’encouragement et de promotion de l’excellence chez les tout-petits, les petits ainsi que chez les grands. « Nous sommes venus ce matin pour une visite d’amitié. L’objectif est de venir exprimer notre disponibilité aux responsables de l’école et voir l’installation, tout en encourageant les élèves. Vu que cette école est une école d’excellence qui reçoit toutes les nationalités, il est de notre devoir de les accompagner», a expliqué le maire Bourahima Sanou à la fin de sa visite.

Pour le directeur de l’école, Jean Noël Fiard, c’est un honneur pour eux de recevoir le premier responsable de la commune. «Nous remercions le maire pour nous avoir rendu visite ce matin. En délégation, nos cinq délégués du cours élémentaire lui ont fait une petite doléance et il a écouté cela avec grand intérêt. Nous comptons sur lui pour que cette doléance soit transmise en Conseil municipal. Il a également félicité et encouragé nos cinq lauréats du concourt d’excellence qui leur permet de suivre leur scolarité jusqu’en terminal. Nous le remercions pour tout».

Demande de création d’un espace récréatif

Les élèves de l’école primaire représentés par les différents délégués ont profité de l’occasion de la visite du maire Bourahima pour lui faire une doléance. Par la voix de la jeune Marie, ils ont demandé au maire de créer un espace récréatif au centre de la ville où les enfants pourront se retrouver pour s’amuser en toute sécurité. A leur demande, le maire a fait savoir que son Conseil municipal travaille déjà sur ce projet. « Nous avons déjà répertorié quatre endroits dans la ville qui pourront accueillir ce genre d’espace. Nous avons déjà attribué ces espaces, nous allons donc travailler à ce que votre doléance soit bien traitée », a-t-il promis.

Aymeric KANI

Fermer le menu
dolor. Nullam vulputate, lectus sit ut ut sed mattis