Le président Kaboré a encore parlé !

Pendant ce mois de décembre, le président Roch Marc Christian Kaboré a pris trois fois la parole pour parler aux Burkinabé. D’abord, à l’occasion du 11 décembre, fête nationale du Burkina Faso, il s’est adressé à ses concitoyens. Le 28 décembre, jour de son investiture, il s’est encore adressé à eux. Puis ce 31 décembre, à l’occasion de la fin de l’année, il leur a parlé.

A moins que les Burkinabè veulent être sourds, ils ont tous entendu et devraient comprendre les vœux de leur président. Après avoir fait le point de l’année écoulée (reconnue année difficile sur les plans sanitaire, sécuritaire et social), le président a insisté que si les Burkinabè veulent une année 2021 plus prospère et moins difficile, ils devront se mettre au travail et accepter de consentir des sacrifices. « C’est en se mobilisant comme un seul homme que nous pourrons engranger des résultats encore plus spectaculaires dans les différents domaines du développement économique et social », a souligné le chef de l’Etat. Pour sa part, « les rencontres avec les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur, avec les forces vives des régions, avec les femmes, les jeunes, les productrices et producteurs du pays, les opérateurs économiques et les acteurs de l’économie informelle vont permettre de prendre toute la mesure des nombreuses attentes formulées çà et là ». Il reste donc convaincu qu’ensemble « dans le dialogue fécond et respectueux, nous pouvons trouver les réponses et solutions appropriées pour l’amélioration des conditions de vie des Burkinabè en ayant pleinement conscience des moyens dont nous disposons ».Tout est dit et redit. Place au travail.

Dénis Dafranius SANOU

Fermer le menu
leo. suscipit vulputate, mattis leo Aliquam ultricies massa ante. id mi,