Mamadou Simboro, proviseur du Lycée Mixte d’Accart-ville : « Les élèves emportent le savon et démontent les têtes des robinets »

Ce jeudi 07 janvier 2021 nous avons fait le tour de certains établissements secondaires de la ville de Bobo-Dioulasso pour constater le respect et l’effectivité des mesures-barrières contre le Covid-19. Constat !

Des dispositifs de lave-mains devant les salles de classes du complexe scolaire Le Savoir

De plus en plus, on assiste à une recrudescence de la maladie à Coronavirus. Le milieu scolaire n’est pas épargné. Les mesures-barrières sont-elles respectées par le monde éducatif ? Nous avons fait le constat dans deux établissements de la ville de Bobo-Dioulasso. Il s’agit du complexe scolaire Le Savoir et le Lycée mixte d’Accart-ville.
A notre arrivée au complexe scolaire Le Savoir, on aperçoit les dispositifs de lave-mains, mais en nombre insuffisant. Le port des masques dans cet établissement n’est pas totalement rentré dans les habitudes des élèves et le personnel de l’administration. La distanciation sociale non plus n’est pas respectée car les salles de classe sont exigües.

Bienvenu Loyara, Conseiller principal du Savoir

Loyara Bienvenu, conseiller principal d’éducation du complexe Le Savoir dit avoir « fait le rappel du respect des mesures-barrières dans toutes les classes de l’établissement à la reprise des cours. Mais comme les élèves sont ce qu’ils sont, certains ont bien compris la leçon en portant leur cache-nez et en se lavent les mains chaque matin avant d’accéder aux salles, d’autres par contre les foulent au pied ». Certains élèves avancent des raisons de santé lorsqu’ils portent le masque. C’est le cas de Awa Nikiéma élève en classe de Tle A au complexe scolaire Le Savoir. « Je ne porte pas le masque, parce que ça m’étouffe et je suis asthmatique. Mais j’utilise fréquemment le gel-hydro alcoolique », explique-t-elle. Pour Kondombo Souleymane, élève en classe de 1ère D au complexe scolaire Le Savoir, « la maladie est belle et bien réelle. Les élèves doivent porter leur masque car, c’est en se protégeant qu’on peut protéger les autres ». De façon générale, les mesures-barrières sont respectées au complexe scolaire Le Savoir.

Pas de dispositif de lave-mains devant les salles de classe du Lycée Mixte d’Accart Ville

Comparativement au Lycée Mixte d’Accart-ville, la majorité des élèves et le personnel portent le masque, mais l’on n’aperçoit pas les dispositifs de lave-mains au sein de l’établissement. Cela se justifie par un comportement d’incivisme des élèves. Selon Mamadou Simboro, proviseur du Lycée Mixte d’Accart-ville, « lorsque nous posons les dispositifs de lave-mains devant les salles de classe, les élèves emportent le savon à la maison. Ensuite, ils démontent également les têtes des robinets des dispositifs. Nous n’avons pas les moyens de respecter la distanciation sociale, mais au moins le port du cache-nez, on veille à cela. Celui qui ne porte pas le cache-nez au sein de l’établissement est exclu pour 48h, et une semaine en cas de récidive. Nous ne sommes pas dans un camp militaire, mais parfois il faut passer par la répression pour éduquer un enfant ».

Vue d’élèves dans une classe du complexe scolaire Le Savoir

Il appartient à tout un chacun de respecter les mesures-barrières édictées par le gouvernement pour qu’ensemble nous puissions lutter contre cette pandémie qui fait des ravages dans le monde entier.

Jérôme HIEN
Casimir Seyram KAVEGUE

Fermer le menu
commodo risus. id mattis Praesent justo Aenean vel, consequat. ut id facilisis