Maouloud 2020 à Bobo-Dioulasso : Paix et cohésion sociale

Dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 octobre 2020, les fidèles musulmans de Bobo-Dioulasso ont célébré la naissance du prophète Mahomet. A l’occasion, le Comité culturel de la génération des trois testaments (CCGT) a organisé un prêche au plateau de Yéguéré pour parler de paix et cohésion sociale au Burkina Faso.

Héma Djaffar Ouattara, père-fondateur du CCGT au moment de célébration du Maouloud

Le plateau omnisport de Yéguéré était rempli de monde la nuit du mercredi 28 octobre 2020. Ils sont venus nombreux pour écouter le prêche de Maouloud  organisé par le Comité culturel de la génération des trois testaments (CCGT). La paix et la cohésion sociale étaient les thématiques du prêche. Selon Héma Djaffar Ouattara, père-fondateur du CCGT, «Maouloud signifie la naissance du prophète Mahomet. C’est pour célébrer cette naissance que nous sommes réunis pour prêcher. Nous allons parler du prophète Mahomet et des autres  prophètes pour montrer aux gens que les musulmans et les chrétiens sont les mêmes. En outre, nous allons prêcher sur la paix et la cohésion sociale. Nous demandons aux gens de s’unir pour que la paix règne au Burkina Faso. Notre objectif, c’est la paix. Sans la paix, le développement est impossible. C’est grâce à la paix dans le pays que nous sommes présents ce soir. Nous tenons à remercier les toutes les autorités et tous les chefs coutumiers du pays. A cette occasion de fête de Maouloud, nous demandons à tous les Burkinabè de s’unir autour d’un même point. Il faut  éviter les discriminations entre  ethnies, car les Burkinabè sont tous les mêmes».

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
risus mi, dictum leo. mattis diam at