Marché Léguéma lôgô : Des femmes ont effectivement intégré

Inauguré officiellement le 22 janvier 2023, les femmes ont intégré effectivement le marché Léguéma lôgô situé au secteur 10 de Bobo-Dioulasso depuis maintenant quelques jours. Une de nos équipes s’est rendue sur le cite le lundi 30 janvier 2023 pour un constat.

C’est entre joie et plaidoyer, qu’elles se sont une fois de plus confiées à votre canard. Jadis installées dans les alentours du marché pour des raisons de constructions, après plus de deux années de calvaire, la joie semble être revenue sur le visage de quelques-unes de ces femmes qui sont installées dans le marché. Cela est nul doute la conséquence directe de leur installation dans le marché nouvellement construit, comme elles l’avaient demandé au président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré lors de son passage à Bobo-Dioulasso et qui avait aussitôt donné des instructions dans ce sens a qui de droit. Après donc l’ouverture officielle le 22 janvier 2023, des femmes ont effectivement intégrée le marché.

« Nous allons faire l’inauguration du marché le samedi 22 janvier 2023, les femmes qui le souhaite vont intégrer. Le président nous a demandé de le faire avant la fin du mois de janvier 2023 ». Nous avait confié Adama Bidiga, président de la délégation spéciale communale de Bobo-Dioulasso, par ailleurs Haut-Commissaire de la province du Houet, deux jours avant l’ouverture du site. L’acte a donc été joint à la parole pour le bonheur de ces femmes. Cependant, des inquiétudes et plaidoyers se poursuivent toujours au niveau des autorités nous confies certaines d’entre elles.

« Le marché est ouvert et nous sommes content, car c’est ici que nous gagnons peu d’argent pour nos familles. Nous remercions les autorités qui nous ont permis d’intégrer le marché. On a mené le combat ensemble, malheureusement d’autres n’ont pas encore eu gain de cause. Cela nous rend tristes. Si les autorités peuvent voir leur cas, cela allait nous faire beaucoup de bien », a laissé entendre Zallé Bazolé, commerçante installée dans le marché.

Korotimi Ouédraogo et Awa Ouattara, à leur tour, emboucheront la même trompette. Elles plaident également pour l’installation de la cinquantaine de femmes de leur groupe qui n’ont pas encore eu la place dans le marché. « Si toi tu as la place, tu gagnes un peu et que ton voisin n’a rien, cela n’est pas intéressent. Le peu que toi tu gagnes, ne pourra pas vous entretenir vous tous, mais si chacun gagne un peu, on sait comment se débrouiller. Nous implorons les autorités de voir leur cas rapidement », ont-elles souhaité.

Aymeric KANI