Ministère de la Communication : Ousséni Tamboura partage sa vision avec le Système des Nations-Unies

Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Ousséni Tamboura a présenté la vision 2021-2025 de son département au Système des Nations-Unies. C’était le 30 mars 2021 à Ouagadougou.

Ousséni Tamboura, ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement

Cette rencontre avec les représentants du Système des Nations–Unies (SNU) selon ministre Ousséni Tamboura, n’est pas une table-ronde de bailleurs de fonds, mais plutôt une rencontre qui vise à regarder dans le même sens. Il s’agissait aussi de présenter au SNU le nouveau référentiel du département de la communication. Dans ce référentiel, le ministère prévoit dans ses actions 2021-2025, la réalisation de deux visions. La première intitulée : “D’ici 2025, les populations, les communautés et les institutions adoptent des attitudes qui accélèrent l’atteinte des ODD, éliminent la pauvreté et les rendent plus résilientes aux crises et aux chocs”. Elle vise à contribuer à l’éveil de conscience des populations pour leur participation responsable aux actions de développement durable. La deuxième vision a trait à la relation du ministère avec le parlement pour un ancrage de la démocratie. Intitulée “D’ici 2025, des rapports efficaces et fluides entre le parlement et le gouvernement sont développés afin que le travail parlementaire et celui de l’exécutif concourent tous deux à la satisfaction totale de l’intérêt général et des populations”.

“Chacun des participant va essayer de revoir ce qu’il a pu avoir comme info et ce que son agenda lui permet d’avoir comme partenariat avec le ministère”

Cette vision a pour objectif de consolider les rapports entre le gouvernement et le parlement. Pour le secrétaire général du ministère en charge de la communication, Rabankhi Abou-Bâkr Zida, les choses vont changer avec la communication gouvernementale. Car selon lui, quand on parle de communication “ il ne s’agit pas seulement de donner l’information aux populations, mais  que cette information soit quelque chose qui puisse apporter un plus à la vie des populations”. Cette initiative a été saluée par la coordonnatrice résidente du SNU, Metsi Makheta. Ce qui témoigne, selon elle, du leadership du gouvernement burkinabè.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
facilisis dapibus tempus mattis adipiscing consectetur Donec id, dolor elit. in